BFMTV

Des images chocs sur les paquets de cigarettes

-

- - -

Après les messages écrits (« Fumer tue », par exemple), des images chocs pourraient bientôt apparaître sur les paquets de cigarettes.

Le 31 mai prochain, c'est la Journée mondiale sans tabac. D'après nos informations, à cette occasion, une nouvelle mesure pour limiter l'impact visuel des paquets de cigarettes chez les buralistes sera présentée. En effet, le paquet de cigarettes reste le dernier outil de communication et de publicité pour les cigarettiers.

Le principe

Une photo choc qui couvrira au moins 50% de surface du paquet. Elle sera accompagnée d'un message sanitaire, comme ceux qui existent déjà en France. En 2003, l'Europe a choisi 42 visuels qui sont à disposition des Etats membres. On y voit un malade du cancer sur un lit d'hôpital, les dents d'un fumeur, la comparaison de deux poumons. 9 pays dans le monde les ont mis sur leurs paquets, le Canada avait été le premier dès 2000 à mettre en œuvre ce principe. Un seul pays européen l'a mis en place, la Belgique, depuis mai 2007. Roumanie, Royaume Uni, Finlande et Lituanie se lanceront cette année.

Les associations anti-tabac ont déjà sensibilisé Roselyne Bachelot sur cette question et vont profiter de la présidence française de l'UE le 1er juillet pour faire avancer ce dossier au niveau européen.

Quel impact sur les fumeurs ?

Pour connaître l'efficacité de ces images, Karine Gallopel Morvan, chercheuse en marketing social, répondait aux questions de Jean-Jacques Bourdin vendredi 9 mai : « Il y a des messages chocs et d'autres qui sont plus informatifs avec un visuel. Les visuels sont intéressants car ils se remarquent mieux sur les paquets de cigarettes, ils sont mieux compris et plus explicites. Les spécialistes de la lutte contre le tabagisme estiment qu'il faut changer les messages tous les 2 à 3 ans. Il est clair qu'il temps de changer les messages sur les paquets français. Il faut savoir que les industriels du tabac travaillent beaucoup sur les paquets de cigarettes pour attirer l'attention dans les points de vente et inciter les jeunes à acheter des paquets. Une autre idée serait celle du « paquet neutre » : une couleur identique sur tous les paquets et aucun logo, juste le nom de la marque. Tous ces idées permettraient au consommateur de se rendre compte que c'est vraiment dangereux, car l'emballage influence beaucoup la perception ».

La rédaction-Bourdin & Co