BFMTV

Déménagement du "36": au fait, pourquoi surnomme-t-on les policiers les "poulets"?

Quel rapport entre nos forces de l'ordre et la jeune volaille Gallus gallus domesticus, appréciée pour sa chair tendre et qu'on cuisine tour à tour rôtie, frite ou avec du vin?

Quel rapport entre nos forces de l'ordre et la jeune volaille Gallus gallus domesticus, appréciée pour sa chair tendre et qu'on cuisine tour à tour rôtie, frite ou avec du vin? - AFP

Alors que la police judiciaire dit adieu à ses locaux mythiques en plein cœur de Paris, penchons nous sur l'un des (nombreux) surnoms couramment donnés aux gardiens de la paix.

Les flics, les condés, les schmitts ou encore les bleus... En matière de sobriquets, la police française a son compte. Mais l'appellation qui lui colle le plus à la peau -et elle n'est pas toujours appréciée des principaux intéressés-, c'est celle de "poulet". Quel rapport, me direz-vous, entre nos forces de l'ordre et la jeune volaille Gallus gallus domesticus, appréciée pour sa chair tendre et qu'on cuisine tour à tour rôtie, frite ou avec du vin?

En 2012, une publicité pour les volailles Loué mettant en scène un policier sous la légende "Poulet fermier-l'authentique" s'était attirée les foudres des syndicats de la profession.
En 2012, une publicité pour les volailles Loué mettant en scène un policier sous la légende "Poulet fermier-l'authentique" s'était attirée les foudres des syndicats de la profession. © AFP

Il faut remonter à la deuxième partie du XIXe siècle siècle pour avoir la réponse à cette épineuse question. En 1871, à la suite des émeutes de la Commune de Paris, de nombreux bâtiments de la capitale sont incendiés. Parmi eux, le siège de la préfecture de police de Paris. La police parisienne et ses fameux gardiens de la paix (l'appellation date de 1870) s'installent donc dans une caserne de l'île de la Cité, prêtée par Jules Ferry.

Or, la caserne en question est construite en lieu et place de l'ancien marché aux volailles de Paris. Les policiers héritent alors tout naturellement du nom des anciens locataires des lieux et de tous ses dérivés - poulaga, poulard, perdreau...

A noter: aux Etats-Unis, les policiers sont désignés sous le terme de pigs, cochons, par leurs détracteurs tandis qu'en Allemagne on les surnomme Bullen, les taureaux. 

Claire Rodineau