BFMTV

Délinquance: une infographie par nationalités soulève un tollé

L'infographie polémique du "Progrès" de Lyon

L'infographie polémique du "Progrès" de Lyon - -

Intitulée "Délinquance: à chacun sa spécialité" et publiée par le journal "Le Progrès", elle devait mettre en lumière les "principales nationalités impliquées" dans les délits commis dans le département du Rhône. En France, les statistiques ethniques sont illégales.

C'est une "infographie maladroite", reconnaît Le Progrès dans les colonnes du Figaro. La publication en question, visible dans les pages du quotidien ce mardi, a provoqué des réactions en cascade sur les réseaux sociaux. Intitulée "Délinquance: à chacun sa spécialité", elle devait mettre en lumière les "principales nationalités impliquées" par les délits commis dans le département du Rhône.

L'ennui, c'est que "les Africains", les "Roms et gens du voyage" sont assimilés dans cette infographie à des nationalités. Le document veut aussi nous apprendre que les braquages, eux, seraient majoritairement le fait de "locaux".

Dans son édition du jour, Le Progrès ose publier un comparatif de la délinquance dans le Rhône, par nationalité. pic.twitter.com/Op08FO6P78
— Romain Charbonnier (@rcharbonnier) 22 Avril 2014

Or, les statistiques ethniques sont illégales en France. "Cette initiative désastreuse insulte des millions de citoyens et est digne d’un journal d’extrême droite", a réagi le Mouvement des jeunes socialistes. De son côté, le vice-président du Front national, Florian Philippot, a salué l'initiative sur Twitter: "Bravo au Progrès de faire son travail et de rappeler l'impact de l'immigration massive sur tous les types de délinquance!"

Le journal a regretté ce qu'il considère comme "une instrumentalisation politique" et assure qu'il mettra en ligne la double page en question en libre accès sur son site internet.

S.A.