BFMTV

Définition de la "quenelle": Dieudonné porte plainte pour diffamation

-

- - -

L'humoriste a déposé plainte contre X le 13 décembre. Sont notamment visés des propos du président de la Licra, qui compare son geste à "un salut nazi inversé".

Devant la justice, Dieudonné entend "rétablir la vérité" sur la quenelle. Le 13 décembre, l'humoriste a déposé plainte en diffamation contre X, rapporte le magazine Les Inrockuptibles. Y sont notamment visés des propos d'Alain Jakubowicz, le président de la Licra, qui décrit ce geste comme un "salut nazi inversé signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah".

Bras tendu vers le bas, coupé par l'autre main au niveau de l'épaule, le geste est apparu il y a quelques années dans l'univers de Dieudonné. Il est devenu le signe de ralliement des aficionados de l'artiste controversé, dont les photos fleurissent désormais sur le web.

Rien à voir avec une spécialité culinaire de Lyon: "glisser une quenelle", pour l'artiste, c'est faire un bras d'honneur au système. Pour les avocats de Dieudonné, interrogés par Les Inrocks, il s'agit donc d'un "geste humoristique", un "bras d'honneur détendu".

"Salut nazi inversé"

Sauf que... la quenelle a été popularisé par l'affiche de la liste antisionniste présentée par Dieudonné aux européennes de 2009. Et est régulièrement dénoncée par les associations anti-racistes comme une référence à peine voilée au nazisme.

Ainsi, le 16 décembre dernier, le président du Crif Roger Cukierman assimilait sur RTL Dieudonné à un "professionnel de l'antisémitisme" qui "utilise sa réputation pour fabriquer de l'antisémitisme et le propager", avec notamment le geste de la quenelle comme un "salut nazi inversé".

Cette même expression apparaît dans une lettre du président de la Licra, Alain Jakubowicz, datée du 9 septembre et adresséeau ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. S'exprimant à propos d'un cliché montrant deux militaires réalisant une quenelle devant une synagogue, il indique que celui-ci "correspond au salut nazi inversé, signifiant la sodomisation des victimes de la Shoah".

Salve de plaintes en janvier

Les avocats de Dieudonné expliquent en retour aux Inrockuptibles que leur client souhaite "connaître le raisonnement qui soutient ces propos". Et ont par ailleurs annoncé une série de plaintes pour janvier 2014, "contre les auteurs supposés de propos diffamatoires qui ont une responsabilité d'information ou une autorité". Selon Les Inrocks, ils citent ainsi le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et plusieurs médias, dont BFMTV.

La rédaction