BFMTV

Déconfinement: pour Blanquer, "la majorité des écoles" rouvriront à partir du 11 mai

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale. - AFP

Le ministre de l'Éducation a assuré "vouloir garantir la sécurité et la santé de tous" et qu'une "souplesse" serait accordée en fonction des réalités locales.

À quelques jours seulement du déconfinement prévu le 11 mai, de nombreuses questions se posent encore, en particulier quant au retour en salle de classe des écoliers et collégiens. Dans une interview publiée par Le Figaro, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a tenu à mettre au clair son plan pour les semaines à venir, assurant que la "majorité des écoles" maternelles et primaires rouvrira le 11 mai.

"Je pense que la majorité des écoles rouvrira (le 11 mai) partout sur le territoire ainsi que la majorité des collèges en zone verte", à partir du 18 mai, a-t-il déclaré dans l'entretien mis en ligne sur le site du quotidien.

Le gouvernement a fixé la jauge maximale à 15 enfants par classe, dans le cadre de son plan de déconfinement, en raison de la pandémie de coronavirus.

"Beaucoup de souplesse locale" 

Le ministre a ensuite souligné que les classes de CP et CE1 en Rep et Rep+ (réseau d'éducation prioritaire), soit 300.000 élèves, "vont pouvoir rouvrir très vite, car les classes sont de douze élèves".

Environ 60.000 élèves d'écoles rurales apprennent dans de petites classes de moins de 15 élèves, a-t-il poursuivi.

"On a prévu beaucoup de souplesse locale pour que chaque école puisse régler son flux d'élèves en fonction des réalités locales", a assuré le ministre.

Travail avec les professeurs 

En ce qui concerne les professeurs, seuls "ceux qui n'ont pas un problème de santé ou qui n’ont pas un membre de leur famille avec une fragilité au regard du Covid-19", assureront physiquement les cours, a souligné Jean-Michel Blanquer. 

"Nous ferons un travail pour que les professeurs qui restent chez eux prennent en charge les enfants qui restent à la maison", a-t-il ajouté.

Des inquiétudes compréhensibles

Au cours de l'entretien, le ministre s'est également voulu rassurant à l'encontre des parents d'lèves, logiquement inquiets par cette rentrée des classes si particulière, et a souligné qu'un "protocole sanitaire très strict" sera mis en place pour cette réouverture. 

"Je suis le premier à vouloir garantir la sécurité et la santé de tous. Il faut sur tous les sujets raisonner a contrario: veut-on que les enfants soient confinés jusqu’à la découverte d’un vaccin? C’est inimaginable! On doit apprendre à vivre avec le virus et adapter notre modèle d’organisation", explique-t-il encore. 

Parmi les principales mesures, les jeux de ballons et de contacts seront interdits, tandis que l'aération et le nettoyage des classes, les lavages des mains fréquents et les récréations échelonnées seront assurées. 

Hugo Septier avec AFP