BFMTV

Covid-19: plus d'un jeune sur cinq en situation d'isolement en France, selon une étude

Photo d'illustration

Photo d'illustration - -

Cette enquête de la Fondation de France rapporte également que 33% des jeunes âgés entre 15 et 30 ans expriment un sentiment de solitude. Un ressenti en forte progression sur un an.

Elle non plus n'est pas épargnée, loin de là. Tout comme certains seniors, la jeunesse française est aussi confrontée à la solitude, alerte la Fondation de France dans une enquête que rapporte Le Figaro. Selon l'étude menée par le Crédoc, 33% des jeunes âgés entre 15 et 30 ans font part d'un sentiment de solitude contre 14% chez les plus de 60 ans. Une proportion qui a progressé de 5 points par rapport à 2020.

En outre, 21% des 15-30 déclarent être en situation d'isolement, un taux qui a quasiment doublé par rapport à 2020 (+9 points en l'espace d'un an) et seulement 46% confient maintenir des contacts réguliers avec leur famille ou leurs amis.

"Depuis dix ans, les indicateurs sur l’isolement des moins de 30 ans évoluaient à la hausse, avant d’exploser avec les périodes de confinement", note dans Le Figaro Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France.

Moins de contacts avec ses amis, plus avec ses voisins

L'entourage amical pâtit le plus de cette situation avec une baisse des contacts réguliers entre amis de 17 points entre 2021. Les contacts familiaux sont aussi en net recul sur une année (-14 points) tout comme les relations avec le milieu associatif (-4 points) et même professionnel (-3 points).

Les tours de vis sanitaires, obligeant chacune et chacun à limiter leurs déplacements, ont toutefois eu une incidence positive sur les contacts de voisinage: +4 points en un an.

54% des jeunes se sentent abandonnés, exclus ou inutiles

À ce sentiment de solitude vient s'ajouter un sentiment d'abandon, d'exclusion ou d'inutilité qui est particulièrement présent chez les jeunes (54% contre 35% pour l'ensemble de la population, tous âges confondus).

"Les jeunes isolés connaissent davantage de difficultés que les autres personnes isolées sur le plan financier, de l’emploi et du logement", relève la Fondation de France. "Ces difficultés ont été amplifiées par la mise à l’arrêt d’une grande partie de l’économie en 2020, les emplois des jeunes étant particulièrement concernés."

Un fléau pour lequel la fondation indique avoir dédié 3500 projets sur les 10.000 qu'elle soutient pour favoriser l'insertion sociale.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV