BFMTV

Contre le paquet de cigarettes à 10 euros, des buralistes bâchent des radars

Un radar automatique a été recouvert d'un sac plastique pour protester contre le paquet de cigarettes à 10 euros sur une route à Limoges le 21 juillet 2017

Un radar automatique a été recouvert d'un sac plastique pour protester contre le paquet de cigarettes à 10 euros sur une route à Limoges le 21 juillet 2017 - PASCAL LACHENAUD / AFP

Quelque 430 radars automatiques ont été recouverts d'un sac plastique dans toute la France par les buralistes qui protestent contre le paquet à 10 euros.

Plusieurs centaines de buralistes français, remontés contre le projet du gouvernement d'augmenter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros, ont neutralisé dans la nuit de jeudi à vendredi des radars automatiques un peu partout en France.

"430 radars automatiques ont été bâchés - recouverts d'un sac plastique, avec une affiche dénonçant le paquet à 10 euros - par 500 buralistes dans toute la France, la nuit dernière", a précisé la confédération des buralistes dans un communiqué vendredi.

Une action symbolique

Aucun dégât n'est à déplorer, a-t-elle assuré à l'AFP.

Cette action qui se voulait "symbolique" n'était pas menée par la confédération mais par la "base qui est très en colère", a précisé Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes qui totalise 25.000 débitants de tabac.

Il s'agit de "protester contre l'annonce d'un paquet à 10 euros, prise sans concertation, juste avant les vacances, au moment où le tourisme des Français à l'étranger - là où le tabac est toujours moins cher - est à son apogée", a critiqué la confédération.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, table sur un paquet de cigarettes porté à 10 euros d'ici trois ans, avait-elle déclaré début juillet. 

C.Br. avec AFP