BFMTV

« Comment 10 heures de formation pourraient suffire ? »

-

- - -

Grève et manifestations des auto écoles pour protester contre un projet de réforme qui, notamment, diminuerait le nombre d’heures obligatoires de formation.

Pas de cours de code ou de conduite aujourd'hui en France, les auto écoles sont en grève. Les professionnels sont en colère contre la réforme envisagée du permis de conduire et contre le manque d'inspecteurs aux examens. Des rassemblements de véhicules auto-écoles vont avoir lieu aujourd'hui à Paris et dans les grandes villes: Bordeaux, Lille, Marseille, Lyon, Le Mans, Rennes et Nancy dès 7h30.

En cause, une réforme dont l'objectif est de faire diminuer le côut du permis de conduire, 900 à 1400 euros aujourd'hui. Pour cela , le code de la route aujourd'hui enseigné dans les auto écoles pourrait être intégrer aux programmes des collèges ou des lycées. Une idée qui ne réjouit pas les auto écoles dans la mesure ou çela signifierait pour eux un sérieux manque à gagner. Autre piste de réforme évoquée, le permis « à la belge ». Nos voisins, permis provisoire en poche après avoir passé l'épreuve du code, peuvent conduire de 3 à 18 mois seuls ou accompagnés et se présenter à l'examen du permis en candidats libres. Ils ne prennent des cours de conduite que s'ils échouent : là aussi les auto écoles sont dubitatives.

Pour Jean-Claude Guillard, responsable d'auto école à Marseille, ce qui gène le plus dans les pistes envisagées pour réformer le permis de conduire, c'est le fait de « ramener le volant de formation initiale obligatoire de 20 à 10 heures et qu'ensuite des adultes, qui restent à définir, puissent faire conduire les jeunes pour faire diminuer le coût de la formation ». Cela constitue selon lui « un danger » car « des gens qui grillent des stops et des feux rouges qui vont guider les jeunes... »

La rédaction et Christophe Bordet