BFMTV

Cleveland : « le double visage classique d’un agresseur sexuel »

L'une des victimes aurait fait au moins cinq fausses couches, provoquées par le ravisseur.

L'une des victimes aurait fait au moins cinq fausses couches, provoquées par le ravisseur. - -

Pendant des années, Ariel Castro, le ravisseur présumé des trois femmes de Cleveland, a trompé tout le monde. Il participait à la vie du quartier et manifestait même à la mémoire des disparues. « Visage classique d’un pervers manipulateur », résume sur RMC un criminologue.

Comment Ariel Castro a-t-il pu tromper son entourage pendant 10 ans ? Le ravisseur présumé des trois femmes séquestrées pendant 10 ans dans sa maison de Cleveland, Ohio, a été présenté jeudi devant un juge qui lui a notifié officiellement ses chefs d'inculpation - quatre pour enlèvement et trois pour viol. Le montant de la caution a été fixé à huit millions de dollars.

Il participait aux manifestations en hommages aux jeunes filles

Selon les premiers éléments de l'enquête, les trois jeunes femmes libérées cette semaine ont été violées, battues, affamées et maintenues enchaînées par leur ravisseur, un ancien chauffeur de car scolaire licencié à l'automne dernier.
Aucune charge ne pèse sur les deux frères de Castro, Pedro, 54 ans, et Oni, 50 ans, qui avaient été arrêtés dans un premier temps, rien ne prouvant qu'ils aient été mêlés à l'affaire. Ariel Castro est décrit par ses voisins comme un homme aimable et sympathique. Il aimait emmener des jeunes du quartier faire un tour sur sa moto, jouait de la basse dans des groupes de salsa et participait à des barbecues dans son quartier. Il participait même aux manifestations en hommages aux jeunes filles enlevées.

« Un pervers, manipulateur, violent »

« Il a trompé tout le monde, c'est un comportement de sociopathe » a déclaré sa cousine aux télévisions américaines. L'homme serait aussi l'auteur de violences conjugales auprès de son ex-femme. Pourtant, le profil d’Ariel Castro ne semble pas très surprenant. « Ce double visage est extrêmement classique chez les agresseurs sexuels en général, fait remarquer Jean-Pierre Bouchard, psychologue et criminologue. On parle souvent de dédoublement de la personnalité, ça n’a strictement rien à voir. Les schizophrènes sont des gens très incohérents qui préméditent très mal les choses, on n’est vraiment pas là-dedans. On est vraiment face à un pervers, manipulateur, violent, et dans son mode opératoire, il sait qu’il ne faut pas se faire repérer, ne pas attirer l’attention, donc il va totalement isoler sa maison et ses victimes en maintenant des contacts sociaux et professionnels normaux ».

Naissance dans une piscine gonflable

Les informations sur leurs conditions de captivité commencent aussi à être connues. Les trois femmes étaient d'abord détenues séparément mais au fil du temps le ravisseur, prenant confiance, les a autorisées à se voir. La petite fille d'Amanda Berry est née le jour de Noël 2006, dans une piscine gonflable, et un test de paternité va être mené pour déterminer qui est son père.
Brian Cummins, un conseiller municipal de Cleveland qui a lu à la presse des extraits d'un premier rapport de la police, a déclaré que l'une des trois femmes, dont l'identité n'a pas été précisée, avait fait au moins cinq fausses couches. Ariel Castro est accusé de les avoir provoquées à la fois en privant la victime de nourriture et en la frappant au ventre. Toutes les trois ont raconté que pendant leur captivité, elles n'avaient pu quitter la maison que deux fois, conduites dans un garage voisin, déguisées avec des chapeaux et des perruques.

Mathias Chaillot avec Camille Maestracci