BFMTV

« Christian Vanneste est une honte pour la République »

AIDES dénonce les propos du député UMP Christian Vanneste

AIDES dénonce les propos du député UMP Christian Vanneste - -

L’association de lutte contre le sida AIDES dénonce dans un communiqué les propos du député UMP Christian Vanneste, qui a nié la déportation des homosexuels français pendant la Seconde Guerre mondiale. « Christian Vanneste est une honte pour la République et pour son propre camp » écrit l’association.

L’association de lutte contre le sida AIDES dénoncent dans un communiqué intitulé « Homophobie et négationnisme : ça suffit ! » les propos de Christian Vanneste. Le député UMP a nié la déportation des homosexuels français pendant la Seconde guerre mondiale dans une vidéo datant du 10 février publiée sur le site Liberté politique. « Christian Vanneste est une honte pour la République et pour son propre camp » écrit l’association. « Il ne s’agit pas de liberté d’expression ni de débats d’idées, il s’agit d’homophobie et de négationnisme » juge AIDES.

« Un positionnement qui fait le lit de l'épidémie de Sida »

 « Ce genre de positionnement, outre son intrinsèque ignominie, fait le lit de l’épidémie de VIH/Sida » explique l’association. « Il alimente les discriminations, la haine de soi et des autres, en injectant de la honte là où nous revendiquons de la fierté » ajoute-t-elle.
AIDES demande au secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé « un message fort à toutes les composantes du parti pour que cessent ces débordements ». Le député du Nord sera privé de son investiture pour les législatives et exclu de l’UMP le 22 février prochain. Déjà poursuivi en 2006 et en 2007 pour des propos homophobes, Christian Vanneste avait vu sa condamnation annulée par la cour de cassation.

La Rédaction