BFMTV

Chambéry : "Nos enfants n'étaient pas fragiles"

-

- - -

Jonathan, le père d'un des trois bébés morts au mois de décembre l'affirme : "Ce qui les a fragilisé c'est le fait d'avoir une bactérie dans la poche".

Les doutes sont toujours aussi nombreux après la mort de trois nourrissons à l'hôpital de Chambéry au mois de décembre. On sait que l'infection provient de poches alimentaires. Mais de nombreuses questions restent en suspens. Jonathan, le père de l'un des trois nourrissons a porté plainte contre l'établissement.

"On veut faire comprendre au monde qu'en 2013, il y a des failles dans le système médical", explique-t-il."N'importe qui, n'importe quand, peut décéder de n'importe quoi", poursuit Jonathan qui tient à préciser: "nos enfants n'étaient pas fragiles, ils étaient costauds pour leur âge, ils étaient réveillés, ils nous faisaient des sourires, ils nous tenaient les doigts. Ce qui les a fragilisé c'est le fait d'avoir une bactérie dans la poche", affirme-t-il.

La rédaction