BFMTV

CARTE – Les territoires les plus riches sont les mieux dotés en crêches

Alexia Ben Youssef et son fils Ismaël.

Alexia Ben Youssef et son fils Ismaël. - BFMTV

Difficile pour les habitants du Nord de la France de décrocher une place en crèche. La ville de Tourcoing ne dispose par exemple que de 7 places en crèches pour 100 enfants en bas âge, contre 34 pour la capitale. Retour en carte sur les disparités territoriales en matière d’accueil de la petite enfance.

Les parents d’enfant en bas âge (six mois à un an) sont de plus en plus nombreux à opter pour la crèche. 31% des parents préfèrent ce mode de garde, contre 25% il y a cinq ans, selon une enquête de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) publiée ce lundi. Mais les établissements d’accueils collectifs sont victimes de leur succès: les places se font rares.

Toujours selon les chiffres de la Cnaf, la métropole pouvait accueillir en 2016 près de 394.000 enfants en établissements d'accueil du jeune enfant. Toutefois, cela ne représente qu’une dizaine de places pour 100 enfants âgés de 0 à 4 ans en France métropolitaine (recensement 2014). Et la facilité d'accès à la garde collective dépend en grande partie du lieu de résidence.

Un accès à la crèche très inégal sur le territoire

Paris est la ville de plus de 100.000 habitants avec la plus grande capacité d’accueil en crèche, avec 34 places pour 100 nourrissons et bambins domiciliés à l’intérieur du périphérique. C’est cinq fois plus que la capacité d’accueil de Tourcoing dans le Nord, ou du Mans dans l’Ouest, en bas de classement.

Globalement, les départements les plus riches sont aussi les mieux dotés en en crèches. Dans tout le Sud-Est de la France, les départements comptent de 11 à 15 places pour 100 enfants en bas âge. Le département du Bas-Rhin et la couronne sud de Paris ont également de très bon taux de couverture. A l’opposé, un département très rural comme l’Aisne ne peut compter que sur 3 places pour 100 petits.

Emeline Gaube