BFMTV

Cantines: Quels sont les plats les plus servis à l’école?

-

- - JaBB / Flickr CC

Le trio poisson blanc, carotte, riz est incontournable dans les cantines des écoles élémentaires françaises. Nous avons passé à la loupe les menus consultables librement de Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse et déterminé les aliments les plus fréquemment servis aux enfants.

La 29ème édition de la Semaine du Goût se prolonge jusqu’au 14 octobre. La cantine joue un rôle essentiel dans le développement du goût des enfants. C’est pourquoi nous avons voulu savoir si les cantines des écoles élémentaires proposaient une grande variété d'ingrédients. À partir du menu des villes disponibles en open data, nous avons établi la fréquence à laquelle été servi chaque aliment. Seulement quatre grandes villes ont pour l’instant une politique de transparence sur ce sujet: Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse. L’échantillon est donc très concentré dans l’Ouest de la France.

plats cantine
plats cantine © -

Encore beaucoup de viande à la cantine

Le trio poisson/riz/carotte a la vie dure dans les cantines des écoles élémentaires françaises. Le poisson blanc (colin, cabillaud, lieu…) est la source de protéines la plus représentée dans notre échantillon. Les enfants en mangent une fois par semaine en moyenne et jusqu’à une fois sur 3 à Montpellier. En effet, dans les écoles montpelliéraines, le menu "sans viande" propose presque systématiquement du poisson comme alternative. Or par définition, un végétarien ne mange pas de "chaire animale" et par conséquent pas de poisson.

D’ailleurs, dans toutes les cantines de notre échantillon, les élèves mangent encore beaucoup de viande. Le poisson blanc, la volaille, le bœuf et le porc font partie des 10 aliments les plus cités dans les menus. Les sources de protéines végétales se font rares. Le soja représente moins de 4% des menus des villes, à l’exception de Toulouse, qui en propose à ses petits habitants une fois sur 10, sous forme de boulette ou de galette.

Des tomates toute l’année

La carotte est très utilisée dans les cantines en entrée comme un plat. Ce légume a l’avantage d’être "de saison" quasiment toute l’année. La tomate arrive en seconde position, alors qu’elle n’est récoltée que la moitié de l’année. En regardant dans le détail les données des quatre villes, nous constatons que les enfants ont bien mangé de la tomate tous les mois, avec toutefois une fréquence plus faible en hiver. Pour le concombre, sa saisonnalité est bien respectée par Rennes et Toulouse, tandis que Nantes et Montpellier en ont servi toute l’année.

Les villes de Montpellier et Rennes ayant mal renseigné leurs produits labels bio, il est assez difficile de comparer la part du bio dans les cantines à partir de notre échantillon.

Des frites et du porc à Rennes

Finalement, les frites sont très peu présentes dans les cantines scolaires, contrairement aux idées reçues: moins 2% des menus en moyenne. Les villes préfèrent cuisiner directement les pommes de terre, souvent à la vapeur. Cependant, les enfants rennais mangent beaucoup plus de frites que les autres: une fois toutes les trois semaines. Rennes sert également davantage de porc à ses élèves que les autres villes: il est cité dans 12% des menus. Le porc se retrouve aussi dans 11% des repas à Nantes, ce qui paraît cohérent avec la forte concentration d’élevages porcins dans l’Ouest de la France.

Pour savoir ce que mangent vos enfants à la cantine au quotidien, vous pouvez vous tourner vers l’application QuiDitMiam. Elle recense chaque semaine les menus d’une trentaine de villes partenaires, particulièrement dans l’extrême Ouest et le Sud de la France. L’application permet également d’échanger avec la marie sur la qualité des repas grâce à un système de commentaires et de notation.

Emeline Gaube