BFMTV

Bouches-du-Rhône: la piste terroriste n'est pas privilégiée, après la mort d'un homme dans une explosion

La piste terroriste n'est pas privilégiée, après la mort d'un homme dans une explosion à Alleins, dans les Bouches-du-Rhône. (Photo d'illustration)

La piste terroriste n'est pas privilégiée, après la mort d'un homme dans une explosion à Alleins, dans les Bouches-du-Rhône. (Photo d'illustration) - AFP

La piste terroriste n'est pas privilégiée dans l'enquête sur la mort d'un homme qui s'est tué mercredi, en manipulant de l'explosif à Alleins, dans les Bouches-du-Rhône. Les circonstances de ce décès restent toutefois encore floues.

"Pour l'instant rien n'est exclu, la piste terroriste n'est vraiment pas privilégiée, mais on en sait tellement peu sur les circonstances de l'explosion qu'on n'exclut rien", a indiqué à l'AFP le procureur de la République à Tarascon. 

Un homme âgé de 32 ans s'est tué mercredi en fin de matinée dans une explosion, sans doute en manipulant une grenade, alors qu'il se trouvait dans l'appartement qu'il louait depuis le début du mois de décembre, à Alleins, dans les Bouches-du-Rhône. 

L'homme, qui a eu la main arrachée, n'était pas fiché "S", ni placé sous surveillance, avait précisé mercredi une source proche de l'enquête, ce qu'a confirmé le magistrat en précisant qu'il "n'avait pas le profil" d'un terroriste.

La police judiciaire cherche à comprendre pourquoi l'homme était en possession d'une grenade

La police judiciaire, chargée de l'enquête, cherche à déterminer comment "il a pu être en possession d'une telle arme", dont "des éléments objectifs permettent de penser" qu'il s'agit d'une grenade, "pourquoi il l'a manipulée et quel était son but", a-t-il ajouté. 

Les enquêteurs ainsi que les agents de police scientifique, qui ont procédé jusque tard dans la soirée de mercredi à un relevé d'indices. Ils n'ont pas retrouvé d'autres grenades dans le logement, selon le procureur. 

La victime, un Marocain, était connu de la justice pour des faits de droits communs "de toutes sortes", selon le procureur qui n'a pas souhaité donner davantage de détails. Des scellés ont été apposés sur la porte d'entrée de l'habitation. Les voisins des lieux de l'explosion ont été relogés.

A.Mi avec AFP