BFMTV

Bébé disparu dans la Creuse: le point sur l'enquête et les recherches

Gendarmes sur l'aire de loisirs de Chénérailles, dans la Creuse, ce jeudi. C'est là que, selon ses parents, le petit Loan a disparu mercredi soir.

Gendarmes sur l'aire de loisirs de Chénérailles, dans la Creuse, ce jeudi. C'est là que, selon ses parents, le petit Loan a disparu mercredi soir. - BFMTV

Ce vendredi, un important dispositif de gendarmerie était mobilisé pour retrouver Loan, 4 mois, dont la disparition a été signalée mercredi par ses parents.

Enlèvement ou drame familial? Alors que les recherches se poursuivent activement à Chénérailles, dans la Creuse, pour tenter de retrouver un bébé de 4 mois disparu mercredi soir, l'enquête tente de lever les zones d'ombre sur les circonstances de sa disparition.

> Le récit des parents

Les parents de Loan, 4 mois, ont signalé la disparition du nourrisson mercredi soir à la gendarmerie de Chénérailles, un village de la Creuse situé à dix kilomètres du leur, Lavaveix-les-Mines.

Ils ont indiqué s'être rendus sur une aire de loisirs de la commune, avoir laissé l'enfant dans son cosy dans le véhicule et s'être éloignés pour jouer à la pétanque. Ils auraient alors aperçu "un individu s'enfuyant avec le cosy et le bébé", qu'ils n'auraient vu que "de dos", et n'auraient pu se lancer à sa poursuite du fait de "problèmes physiques", a relaté jeudi Sébastien Farges, procureur de la République à Guéret.

> Les incohérences du récit

Néanmoins, le parquet se refuse toujours de qualifier les faits en "enlèvement", et le dispositif alerte-enlèvement n'a pas été déclenché. A l'heure actuelle, le récit des parents n'a en effet pas pu être vérifié. Les enquêteurs se concentrent sur une enquête de voisinage, afin d'obtenir un éventuel témoignage qui confirmerait la présence d'un homme à proximité de leur voiture. Selon nos informations, celle-ci n'a pour le moment rien donné.

Si les enquêteurs hésitent, c'est notamment à cause du témoignage de gendarmes, qui affirment avoir croisé les parents entre le moment où le bébé aurait disparu et le moment où il se sont rendus à la gendarmerie. Pourquoi, dans ce cas, ne les ont-ils pas avertis?

Le procureur Sébastien Farges a toutefois insisté sur le fait qu'il n'existait, à ce stade de l'enquête, pas de "suspicion" à l'encontre des parents.

> Le profil des parents

Peu d'informations ont filtré sur ce jeune couple. Ils se sont installés récemment dans la Creuse, à Lavaveix-les-Mines, à environ 25 km au sud-est de Guéret. Le jeune homme, âgé de 31 ans, travaille comme maçon. Selon nos informations, il est connu de la police, notamment pour des violences. Le quotidien régional La Montagne précise qu'il a été récemment touché par le suicide d'un de ses frères.

Lui et sa compagne sont suivis par les services sociaux et "venaient d'Aubusson". "On les croisait très peu, personne ne les connaît à Lavaveix", a indiqué un voisin souhaitant rester anonyme. Leur petite maison blanche, défraîchie, est située en face d'une voie ferrée à l'écart du village.

> L'état des recherches

Ce vendredi, les recherches pour retrouver le petit Loan se concentraient sur l'aire de loisirs. Après avoir ratissé une forêt, les gendarmes ont concentré leurs efforts sur deux plans d'eau, situés de part et d'autre de l'endroit où le couple avait garé sa voiture mercredi soir. Pendant plusieurs heures, trois plongeurs de la brigade d'Arcachon ont ainsi passé au peigne fin ces deux étangs de faible profondeur, sans résultat.

Parallèlement, un hélicoptère déjà engagé jeudi a de nouveau survolé le secteur vendredi après-midi. En tout, une trentaine de militaires et de gendarmes, essentiellement de la compagnie d'Aubusson, sont mobilisés pour les recherches.

Mathilde Tournier, avec AFP