BFMTV

Bastia-OM: cinq personnes en garde à vue

Les affrontements entre la police et les supporteurs ont blessé 44 policiers et gendarmes, le 9 août dernier.

Les affrontements entre la police et les supporteurs ont blessé 44 policiers et gendarmes, le 9 août dernier. - Pascal Pochard Casabianca - AFP

Le 9 août dernier, 44 policiers et gendarmes avaient été blessés dans des violences en marge du match entre Bastia et l'Olympique de Marseille.

Cinq hommes ont été interpellés et placés en garde à vue dans l'enquête sur les violences survenues entre policiers et supporteurs pendant le match Bastia-OM, le 9 août dernier. 

Au cours de ces violences, 44 policiers et gendarmes avaient été blessés ou victimes de contusions. Selon le gouvernement, ils avaient été atteints par des "jets de projectiles et d'engins explosifs agricoles", en marge du match.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait ensuite réclamé la "détermination (des) responsables concernés, aux plans local et national, pour mettre un terme à ces comportements violents".

A. K. avec AFP