BFMTV

Confinement: à Paris, des hôtels se barricadent contre les cambriolages

Certains hôtels de la capitale se sont complètement barricadés pendant le confinement, pour éviter les cambriolages.

A Paris comme partout en France, beaucoup d'hôtels ont fermé depuis le début du confinement. Certains ont fait le choix radical de complètement barricader les établissements, pour éviter les risques de cambriolages ou de squats.

Dans le quartier des Batignoles à Paris, face à des rues et des boutiques désertées, c'est le cas de cet hôtel, dont la façade a été recouverte de plaques de bois de protection.

"Un hôtel, c’est pas fait pour être fermé, à aucun moment ça a été conçu pour être fermé, en tout cas au rez-de-chaussée. Donc on a préféré barricader pour prémunir de dégradations, de squat potentiel, de pillages, de vol", résume Kévin Machefert, responsable Machefert Group.

Des rondes de sécurité

Dans le 16e arrondissement, pas de barricade sur la devanture de cet hôtel-restaurant mais des agents de sécurité.

"Vu la taille du bâtiment il serait impossible de barricader, parfois ça coûte moins cher de barricader mais pour moi l’effet n’est pas le même: vous pouvez être barricadé et être cambriolé", explique Emmanuel Sauvage, propriétaire de l’hôtel Brach 16e.

"Nous avons mis 2 agents de sécurité par établissement, qui font des rondes intérieures et extérieures, qui nous permettent de sécuriser l’établissement et les alentours. Et également pour le risque incendie, on a un des deux agents de sécurité qui est spécialisé incendie et qui fait les vérifications nécessaires", poursuit-il.

A Paris et dans la petite couronne, la préfecture a enregistré une forte baisse des cambriolages chez les particuliers, mais dans les locaux professionnels, la tendance est à la hausse.

Clémence Renard, Dah Magassa avec Carole Blanchard