BFMTV

Barrage de Sivens: des "jihadistes verts", déplore la FNSEA

Xavier Beulin, président de la FNSEA

Xavier Beulin, président de la FNSEA - AFP

Pour Xavier Beulin, "il y a une désinformation" au sujet de ce projet qui "n'est pas un barrage mais une retenue, sur un territoire agricole le plus pauvre du Tarn pour ne pas dire de Midi-Pyrénées".

Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a estimé mercredi que l'opposition au barrage de Sivens (Tarn) avait généré "des djihadistes verts" et que ce qui est "présenté comme un mouvement pacifique est extrêmement bien organisé". "L'équilibre démocratique est menacé aujourd'hui", a ajouté lors d'une rencontre avec la presse le responsable du syndicat agricole pour qui "quand une décision est prise, on l'exécute, sinon ce n'est plus une démocratie digne de ce nom".

Pas de réaction, en "respect" pour la famille de Rémi Fraisse

Déplorant la contestation du processus de décision ayant autorisé la construction de la retenue d'eau de Sivens, le président de la FNSEA a déclaré: "on est en train d'organiser des djihadistes verts". "Ce qui était présenté comme un mouvement pacifique est extrêmement bien organisé".

Pour Xavier Beulin, "il y a une désinformation" au sujet de ce projet qui "n'est pas un barrage mais une retenue, sur un territoire agricole le plus pauvre du Tarn pour ne pas dire de Midi-Pyrénées".

Le président de la FNSEA a expliqué que son organisation n'avait pas réagi jusqu'à maintenant à la mort du jeune Rémi Fraisse "par respect pour la famille".

S.A. et C. P. avec AFP