BFMTV

Aveugle après une opération, une retraitée recevra 1,5 million d'euros

Tribunal de grande instance d'Angers

Tribunal de grande instance d'Angers - Google street view

Admise pour une occlusion intestinale en 2006, Reine Cailton, 72 ans, est ressortie de la Clinique de l’Anjou aveugle. Ouest France rapporte aujourd'hui que cette retraitée originaire de Doué-la-Fontaine a obtenu gain de cause, neuf ans après, dans son procès qui l'opposait à son chirurgien et à son anesthésiste.

Hospitalisée pour des douleurs abdominales intenses, Reine Cailton alors âgée de 63 ans, n'avait été opérée qu’après un scanner le lendemain, à partir de 12 h. Entre-temps elle a subi un choc septique et un arrêt cardiaque. Après avoir été réanimée au CHU d’Angers, la patiente ne voyait plus au réveil. 

Le tribunal de grande instance d'Angers s'est rangé derrière trois expertises, dont deux accablantes. Il a reconnu la responsabilité des deux praticiens qui devront régler près d'1,5 million d'euros de dommages et intérêts à la retraitée. La Clinique de l'Anjou a été mise hors de cause.

S.Ac.