BFMTV

Avec #JeKiffeMonDecollete, les femmes revendiquent leur droit à s'habiller comme elles le souhaitent

Avec ce hashtag, des femmes revendiquent sur Twitter leur droit à s'habiller comme elles le souhaitent, sans avoir à subir de commentaires déplacés.

C'est la publication de Céline B. sur le réseau social Twitter qui a lancé le mouvement. Le 18 juin cette jeune femme poste une photo de son décolleté, expliquant qu'elle a été victime d'insultes.

"D'après ce type croisé tout à l'heure...Ceci est un "décolleté de sale pute". Mec mes seins et moi on t'emmerde bien fort tu sais", écrit-elle.

Son coup de gueule partagé un millier de fois suscite alors de nombreuses réactions d'autres femmes ayant vécu des expériences similaires. La chroniqueuse des "Grandes Gueules" sur RMC, Zohra Bitan, s'en empare également et lance vendredi un appel sur Twitter à assumer son décolleté et à en poster des photos accompagné d'un #JeKiffeMonDecollete.

L'objectif: revendiquer son droit à porter des décolletés et même plus largement à s'habiller comme on le souhaite, sans avoir à subir commentaires ou regards déplacés.

Une initiative soutenue par de nombreuses anonymes puisque ce hashtag est arrivé dans le Top 3 des Tendances France sur Twitter ce week-end.

Manon Fossat