BFMTV

Auto-rescue: le bon réflexe contre la noyade des enfants

A l'été 2018, il y a eu 1758 noyades en France.

A l'été 2018, il y a eu 1758 noyades en France. - BFMTV

Pour aider les jeunes enfants à se familiariser avec l'eau, une vingtaine de villes proposent des cours ludiques d'auto-rescue. L'occasion pour les petits âgés de 3 à 6 ans d'apprendre les positions de sécurité dans l'eau.

L’été dernier, la France a battu un triste record en terme de noyades. Entre le 1er juin et le 9 août 2018, pas moins de 1758 personnes ont été victimes des eaux, contre 858 sur la même période en 2015, selon une enquête de l’agence Santé publique France. Les noyades touchent des personnes de tous âges mais l’agence constate toutefois une augmentation chez les enfants de moins de 6 ans: 255 contre 137 en 2015.

Apprendre à se sauver

"L’apprentissage de la nage est recommandé le plus tôt possible, mais il n’est jamais trop tard pour apprendre à nager, même à l’âge adulte. Et aux âges les plus jeunes, les enfants doivent être surveillés en permanence", avait alors averti l'organisme.

"Avant d’apprendre à nager, apprenons d’abord aux enfants à se sauver", a réagi Olivier Chazot, président d’auto-rescue dans une lettre ouverte adressée à la ministre des Sports. "Nous voulons donner à ces enfants les bons réflexes pour développer une aisance aquatique indispensable à leur survie en cas de chute dans l’eau", poursuit-il.

Concrètement, "on apprend à l’enfant la position de sécurité dans l’eau de manière à ce qu’il puisse dégager ses voies respiratoires", explique à BFMTV une professeure de natation. Dans le bassin, l’exercice est simple: apprendre à l’enfant comment adopter la position de planche. "De manière ludique, un doudou est placé sur son ventre pour l’inciter à pousser le ventre vers le haut" et ainsi rester à la surface.

Par ailleurs, l’enfant apprend durant ces cours la nage du "petit chien", "ce qui lui permettra de respirer et de se déplacer dans l’eau seul. Après une chute accidentelle dans l’eau, il sera autonome pour revenir vers une zone sécurisée", peut-on lire sur le site d’auto-rescue.

Aller sereinement à la piscine

Pour aider les jeunes enfants à se familiariser avec l’eau, une vingtaine de villes ont déjà mis en place ce dispositif. Il s’adresse à des enfants de 3 à 6 ans et une quinzaine de séances sont recommandées. "On leur apprend que l’eau, ça peut être dangereux et qu’il faut faire attention", explique la professeure de natation. "Mais en même temps il faut dédramatiser, ce n’est pas parce que je vais sous l’eau que c’est grave. Si je bloque bien ma respiration, il n’y a aucun problème d’aller sous l’eau", tempère-t-elle.

Des séances d’une heure qui amusent les enfants et soulagent les parents. La maman d’un petit garçon de 4 ans conclut: "Maintenant on va à la piscine avec plaisir, Max est fier de nous montrer ce qu’il sait faire et on y va en toute sérénité."

Ambre Lepoivre