BFMTV

Après un défi avec ses petites-filles, une septuagénaire repasse son bac et obtient une mention

-

- - FREDERICK FLORIN / AFP

Pour elle, le niveau des épreuves n'a pas changé bien que l'évaluation lui semble plus laxiste qu'auparavant.

Elle était la doyenne des candidats au baccalauréat de cette année 2018, et a relevé le défi avec brio. Cette belle histoire, c’est France Bleu qui s’en fait l’écho, soulignant bien que cette ancienne professeure de lettres classiques français-latin-grec originaire de la région d'Orléans a en fait été défiée par ses petites-filles, qui lui assuraient qu’elle ne pouvait pas repasser l'épreuve littéraire et décrocher de mention sans réviser au préalable.

Et les résultats sont probants: Marie-Anne a obtenu la note maximale aux épreuves de philosophie et de latin, ainsi que de très bons résultats en littérature en langue étrangère, italien, histoire de l’art et anglais (respectivement 19, 19, 18 et 18).

Mention "très bien"

Pourtant pas spécialisée, elle peut également se targuer d’avoir obtenu la note de 13 en sciences. Seule déception, un 10, obtenu à l’écrit de français, un résultat qui la laisse perplexe comme elle l’explique, toujours au média national: "Je sais que ma copie était bonne."

Au final, une moyenne honorable de 17,28, qui lui vaut la mention très bien, elle qui espérait "quand même avoir la mention assez-bien, (…) je ne suis pas mécontente". Sur le niveau des épreuves, Marie-Anne a également pu observer quelques changements du temps où elle enseignait encore. "Le niveau d'exigence me semble identique à celui d'il y a 30 ans, mais le niveau d'évaluation me semble lui plus laxiste."

Hugo Septier