BFMTV

Agen: en guerre contre Parcoursup, une lycéenne rate volontairement son bac

-

- - Mike LEYRAL / AFP

La jeune femme souhaite repasser les épreuves l'année prochaine afin de tenter d'accéder au cursus de son choix.

Un jour après les résultats du baccalauréat 2018, auquel huit candidats sur dix ont été admis avant les oraux de rattrapage, l’histoire d'Enora, étudiante en série scientifique originaire d’Agen, peut surprendre.

Comme le signale le quotidien Sud-Ouest, qui a été interroger la jeune femme au moment de l’annonce des notes, cette dernière s’est en fait sabordée elle-même, en signe de contestation contre Parcoursup, la nouvelle plateforme très critiquée destinée à recueillir et gérer les vœux d'affectation des futurs étudiants de l'enseignement supérieur.

Comme elle le raconte elle-même, son souhait était, après l’obtention du diplôme, d’intégrer un BTS en biotechnologie et analyse. Problème: Pacoursup semble favoriser les étudiants de filière STL (Sciences et technologies de laboratoire), et non pas ceux de filière scientifique générale, à laquelle elle appartient. Du coup, la jeune femme se retrouve dans une situation inconfortable, dans les tréfonds de la liste d’attente, et sans réel espoir d’être admise.

Un diplôme pour rien

"Le problème, c’est que si j’avais eu mon bac et que je n’étais pas acceptée dans ce que je voulais faire l’année prochaine, j’aurais eu mon bac mais je n’aurais rien pu faire. Du coup j’ai volontairement raté pour le repasser l’année prochaine et avoir plus de chances d’être acceptée" détaille-t-elle dans une vidéo réalisée par le média régional.

"Parcoursup attire la haine des étudiants" ajoute celle qui a finalement obtenu la note de 8,31 sur l’ensemble des épreuves. Quant à savoir si elle ira aux rattrapages, auxquels elle a droit avec cette moyenne, Enora répond simplement, toujours à Sud-Ouest: "Ah non! Je suis en vacances maintenant!"

Hugo Septier