BFMTV

Affaire Vincent Lambert: son épouse, Rachel, demande à ce qu'il soit "respecté dans ses convictions"

Rachel Lambert, l'épouse de Vincent Lambert

Rachel Lambert, l'épouse de Vincent Lambert - FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Vendredi dernier, la Cour de cassation a ouvert la voie à un nouvel arrêt des traitements de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 2008.

La Cour de cassation a décidé, vendredi dernier, de casser la décision de la Cour d’appel de Paris, dans le cadre de l'affaire Vincent Lambert, conduisant à l'arrêt des traitements donnés au patient tétraplégique de 42 ans, en état végétatif depuis dix ans. Ce lundi, sa mère, Viviane, a réclamé "le secours" de l'ONU, lors d'un discours devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. 

Rachel Lambert, son épouse, a réagi sur notre antenne à ce long parcours juridique:

"Comme à chaque étape judiciaire depuis de nombreuses années, je garde toujours l'espoir que Vincent puisse être entendu. La vie nous a appris très douloureusement qu'il y a parfois des désillusions, des malheurs qui nous frappent à chaque fois, mais je garde espoir.

"Qu'il trouve sa liberté"

Rachel Lambert n'a pas souhaité s'exprimer sur la venue de Viviane Lambert à l'ONU. Elle a indiqué ne pas avoir "de nouvelles sur la suite. La décision de la Cour de cassation est parvenue vendredi. Nous attendons les prochains jours et les prochaines heures pour savoir quelle va être la suite des événements". 

"Il y a eu pas mal de deuil à faire et effectivement il restera le deuil de son corps, mais la position est de le voir enfin en homme libre. Qu'il trouve sa liberté et qu'il soit respecté dans ses convictions et dans l'homme qu'il nous a montré et qu'il était", a souhaité Rachel Lambert

La famille Lambert est déchirée par des années d'une tragique bataille judiciaire. L'épouse et six frères et soeurs de Vincent Lambert demandent l'arrêt de son alimentation et de son hydratation. Les parents, soutenus par un frère et une soeur, s'y opposent.

Clément Boutin