BFMTV

A Clermont-Ferrand, un livreur responsable du vol d'une centaine de colis

Cette taxe, baptisée "fiscalité locale commerciale équitable" (FCLE) serait collectée par le commerçant en ligne et reversée à l'Etat

Cette taxe, baptisée "fiscalité locale commerciale équitable" (FCLE) serait collectée par le commerçant en ligne et reversée à l'Etat - Philippe Huguen AFP

Le livreur utilisait notamment son passe pour dérober des colis directement dans les boîtes aux lettres.

Depuis six mois, une centaine d'habitants de Clermont-Ferrand se plaignaient de ne plus recevoir leurs colis dans leurs boîtes aux lettres. Un livreur mal attentionné les volait au lieu de les déposer chez leurs destinataires, rapporte La Montagne. Au total, plus d'une centaine de paquets ont été dérobés.

Des enquêteurs de la sûreté départementale tentaient de découvrir l'identité du voleur depuis plusieurs semaines. L'homme a finalement été pris en flagrant délit mercredi. Une perquisition à son domicile a ensuite permis de retrouver les emballages de 120 colis, avec les noms des destinataires toujours inscrits.

Croquettes pour chat, vêtements, vin

Le livreur, un homme de 36 ans, a été placé en garde à vue. Il a reconnu avoir volé ou détourné les colis, à raison de un ou deux par jour depuis juin dernier. Non seulement il volait des colis qu'il était supposé livrer, mais il utilisait aussi son passe pour ouvrir les boîtes aux lettre et dérober des colis déjà livrés. Son butin: des croquettes pour chat, des sous-vêtements, des capsules de café, des bouteilles de vin ou encore des vêtements pour bébé qu'il tentait ensuite de revendre. 

Deux proches du livreur, deux femmes de 39 et 24 ans ont aussi été placées en garde à vue. Elles sont soupçonnées d'avoir profité de ces vols et des reventes. 

Cy.C