BFMTV

13 personnes arrêtées pour 124 cambriolages de supermarchés

Image d'illustration.

Image d'illustration. - Joël Saget - AFP

Soupçonnés de vols de voitures et de cambriolages de supermarchés, 12 hommes et une femme ont été placés en garde à vue. Le préjudice total est estimé à environ deux millions d'euros.

Treize personnes ont été placées en garde à vue, soupçonnées d'avoir cambriolé une centaine de supermarchés et du vol d'une quarantaine de voitures dans l'Ouest de la France, a-t-on appris vendredi auprès de la gendarmerie.

Les suspects, douze hommes et une femme âgés de 21 à 36 ans, tous issus de la communauté du voyage, ont été interpellés lundi dans l'Essonne, en Seine-et-Marne, dans les Yvelines et en Eure-et-Loir. Près de 300 gendarmes, dont des militaires du GIGN, ont été mobilisés pour cette opération.

124 cambriolages, 45 vols de voitures

Ce groupe "extrêmement bien organisé, menait des raids nocturnes contre des supermarchés et des entrepôts de marque", a expliqué le numéro 2 de l'OCLDI, le lieutenant-colonel François Després. "Pour ces cambriolages, ils volaient des voitures de type grosse cylindrée pour se rendre sur les lieux et s'en débarrassaient peu de temps après", a-t-il ajouté.

Les malfaiteurs, soupçonnés de 124 cambriolages et du vol de 45 voitures, ciblaient des produits de grande consommation à forte valeur ajoutée, du type ordinateurs, chaussures de sport ou parfums. "Le préjudice total est estimé à environ deux millions d'euros", selon la gendarmerie.

Ces arrestations interviennent à l'issue d'une longue enquête menée depuis l'hiver dernier sous l'autorité de la Juridiction inter-régionale spécialisée (Jirs) de Rennes et coordonnée par l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI). Les unités de gendarmerie (SR) d'Orléans, d'Angers et de Rennes, ont également apporté leur appui à cette enquête.

V.R. avec AFP