BFMTV

Voyage vers Mars: Curiosity alerte sur les rayons cosmiques

Vue d'artiste de Curiosity, le robot envoyé sur Mars et arrivé à destination le 6 août 2012.

Vue d'artiste de Curiosity, le robot envoyé sur Mars et arrivé à destination le 6 août 2012. - -

Après la Lune, l'homme se voit déjà à la surface de Mars. Mais les nouvelles rapportées par Curiosity pourraient sérieusement contrarier cette ambition. En cause, les rayons cosmiques.

Le porteur de mauvaises nouvelles est, une fois n'est pas coutume, le robot Curiosity qui évolue actuellement à la surface de Mars. Pendant son voyage vers la planète rouge, de novembre 2011 à août 2012, il a été bombardé, comme tout objet évoluant dans l'espace, de rayons cosmiques.

Si ce phénomène est depuis longtemps connu, c'est la dose de rayonnement reçue par le robot qui a interpellé les scientifiques. Une étude dont les conclusions ont été publiées dans la revue Science du 31 mai révèle que Curiosity a été bombardé à hauteur de 1,8 millisievert. Il s'agit là d'une quantité de rayonnement énorme comparable à celle que recevrait un patient si on le soumettait à un scanner tous les cinq ou six jours. Si on considère que les risques de cancer apparaissent à partir de 100 millisieverts, on comprend mieux le problème d'un voyage de plusieurs mois pour se rendre sur Mars.

Au vu de ces données, la protection contre les rayonnements cosmiques s'ajoute donc comme un énième défi à relever pour les futurs martiens.


A LIRE AUSSI:

>> Curiosity a effectué un autre forage sur Mars

>> Le robot Curiosity plus fort que le soleil

David Namias