BFMTV

Vosges: une chouette hulotte agresse les riverains

La jeune chouette ne pèse pas plus de 500 g mais peut développer un mètre d’envergure et a des serres puissantes.

La jeune chouette ne pèse pas plus de 500 g mais peut développer un mètre d’envergure et a des serres puissantes. - Phil Druesne / Flickr

Les habitants de Saint-Dié-des-Vosges sont terrorisés par une jeune chouette hulotte visiblement très remontée.

Cette chouette est un peu en avance pour Halloween. Depuis quelques semaines, à Saint-Dié-des-Vosges, les riverains sont terrorisés par une jeune chouette hulotte aux serres aiguisées.

Le rapace ne pèse pas plus de 500 g mais effraie tout un quartier de la ville avec ses assauts répétés.

Vosges Matin raconte ainsi que l’oiseau aurait récemment attaqué un couple sur sa terrasse ainsi qu’un homme qui appelait son chat par la fenêtre. A chaque fois, la chouette leur fonce dessus, toutes serres dehors et vise le visage.

"Elle est arrivée directement en visant les yeux, j’ai juste eu le temps de me protéger mais j’ai tout de même été touchée au visage et je dois suivre un traitement contre le tétanos" explique une voisine victime d’une des attaques.

Elle défend son territoire bec et ongles

La chouette hulotte est pourtant considérée comme étant un oiseau pacifique et parfois même craintif. Le comportement de cet individu est "exceptionnel", explique Christophe Lemoine, représentant d’Oiseaux Nature, interrogé par le journal local.

"Elle est probablement née au printemps et a été recueillie par des gens qui ont cru bien faire mais qui n’ont pas respecté son côté sauvage. Retournée dans la forêt, elle a perdu tous ses repères et considère désormais les hommes comme ses semblables. Elle attaque parce qu’elle les voit comme des rivaux sur son territoire."

Le but pour la municipalité est désormais de capturer l’oiseau vindicatif pour le relâcher sur un autre territoire. Après avoir obtenu une autorisation préfectorale, la SPA et la police municipale tentent chaque nuit d’attraper la jeune chouette qui sera relâchée en pleine nature en Alsace. Un changement d’air qui calmera peut-être les ardeurs de la jeune chouette.

Hervine Mahaud