BFMTV

Vagues-submersion et vents violents: la tempête Inès va balayer le quart nord-ouest ce jeudi

BFMTV

Une nouvelle perturbation, baptisée Inès, va traverser le pays à partir de jeudi matin, provoquant un temps agité dans la moitié nord du pays. Un fort coup de vent et de fortes vagues sont attendues dans la journée de jeudi sur les côtes de la Manche.

Après les fortes rafales de vent et les intempéries provoquées par le passage de la tempête Ciara en début de semaine, une nouvelle dépression menace de s'abattre sur une partie du territoire. Selon Météo France, une perturbation baptisée Inès va circuler des îles britanniques vers l'Allemagne, et elle devrait toucher les départements de la Manche et du Calvados ce jeudi entre 11 et 16 heures.

Des vents forts, "soufflant parfois en tempête", sont prévus dans la partie sud de cette dépression, rapporte l'institut de prévisions météorologiques qui a placé quatre départements du Nord-Ouest en vigilance orange à partir de jeudi, 8 heures du matin. Météo France décrit un épisode de "courte durée" mais qui générera "des vents suffisamment violents pour occasionner des dégâts significatifs".

Prudence face au risque de chutes d'arbres

La Manche, la Seine-Maritime et la Somme sont ainsi sous surveillance pour un risque de vagues et submersion, tandis que la Manche et le Calvados seront probablement concernés par des orages et vents violents.

Ces vents devraient commencer à se renforcer progressivement dans la nuit de mercredi à jeudi, notamment sur le littoral du Finistère. Puis jeudi, le vent sera plus fort sur les côtes de Bretagne à la Manche, avec 100 à 110 km/h jusque dans les terres de la Manche et du Calvados, jusqu'à 130 km/h sur les caps exposés du Cotentin. De l'estuaire de la Gironde au Centre, le vent sera également sensible.

Des pays de Loire aux Ardennes, les rafales seront comprises entre 70 et 80 km/h , localement 90 km/h, s'étendant au Nord-Est en journée. Enfin, sur le Massif central, des rafales entre 80 et 100 km/h seront attendues.

Dans son communiqué, Météo France souligne que le phénomène de vagues-submersion peut être à l'origine d'inondation rapides, avec des risques d'endommagements des infrastructures du littoral. Les prévisionnistes mettent également en garde contre le risque de chutes d'arbres, "favorisé dans le contexte actuel de sols saturés".

Jeudi dans l'après-midi, les pluies concerneront le Nord-Est du territoire. Des averses auront lieu du Centre au Nord. Elles seront marquées par moments et pourront s'accompagner de quelques orages et de grésil. Sur la Bretagne, les averses seront plus faibles.

Jeanne Bulant