BFMTV

Une mission privée sur la lune en 2017, une première dans l'Histoire

Vue de la lune.

Vue de la lune. - NASA via Wikimedia Creative Commons

L'entreprise Moon Express a reçu le feu vert des institutions américaines. En 2017, elle sera la première compagnie privée à envoyer une navette sur la lune.

Une nouvelle odyssée de l’espace s’annonce pour l’humanité. Le gouvernement américain a autorisé la première expédition lunaire privée, comme l’avait prévu le site américain The Verge. Jusqu’ici seules des missions étatiques avaient pu sortir de l’orbite terrestre et atteindre le sol lunaire.

La traversée spatiale se fera dès 2017

C’est la compagnie Moon Express qui a été désigné. Le site de l’entreprise spatiale, fondée en 2010, n’a pas tardé à faire part de l’heureuse nouvelle sur son site internet. La société a conçu un atterrisseur lunaire appelé le MX-1, lourd de neuf kilos environ, capable de se déplacer par bonds successifs et a déjà réservé sa place sur la fusée expérimentale Electron qui s’envolera vers l’astre courant 2017.

Moon Express devrait se contenter dans un premier temps de parvenir à toucher la surface de la lune mais l’ambition de l’entreprise va plus loin: à terme, elle rêve d’exploiter les sous-sols de la planète, d’y mener une véritable activité minière.

L'entreprise a dû montrer patte blanche devant l'administration

Le gouvernement américain, qui ne permettait pas jusqu’ici ce genre d’initiatives, a attendu avant de délivrer son sésame. Il a fallu pour parvenir à un accord que Moon Express divulgue volontairement certaines informations au cours des négociations avec la Maison blanche, la NASA, le Département d’Etat et la Federal Aviation Administration. La société a notamment dû expliquer comment elle comptait s’y prendre pour garantir le respect des clauses du Traité de l’espace signé en 1967 qui règle les relations en-dehors de la Terre entre les 104 nations l’ayant ratifié.

A l’évidence, ce prochain voyage n’est pas un événement pour la seule société américaine Moon Express. Cette autorisation devrait, en toute logique, faire jurisprudence et ouvrir une nouvelle ère de l’exploration de l’univers.

Parallèlement, la Federal Aviation Administration américaine a aussi autorisé le groupe Virgin Galactic à lancer des vols commerciaux dans l'espace. L'appareil concerné, le SpaceShipTwo, pourra transporter au maximum six touristes et devra être commandé par deux pilotes. Prix du billet pour passer seulement quelques minutes dans l'espace? 250.000 dollars. Le prix suffit à vous mettre des étoiles dans les yeux. 

R.V