BFMTV

Tempête Ciara: reprise du trafic des ferries entre Calais et Douvres

BFMTV
La circulation des ferries sur ce tronçon de la Manche avait été interrompue dimanche midi "jusqu'à nouvel ordre" en raison des vents violents soufflant sur le littoral.

Le trafic des ferries dans la Manche entre Calais et Douvres a repris lundi matin, malgré une mer toujours agitée après avoir été interrompue dimanche à cause du passage de la tempête Ciara, a constaté un correspondant de l'AFP.

La circulation des ferries sur ce tronçon de la Manche avait été interrompue dimanche midi "jusqu'à nouvel ordre" en raison des vents violents soufflant sur le littoral, du côté français comme du côté britannique. Elle a repris lundi à 5 heures (3 heures GMT), certains bateaux devant toutefois être assistés par des remorqueurs pour leurs manoeuvres portuaires.

La circulation des trains régionaux, suspendue depuis dimanche soir, reste interrompue sur l'ensemble du réseau du Nord de la France et la société publique SNCF prévoyait encore de fortes perturbations lundi.

Un millier d'interventions et de nombreuses coupures de courant

Les pompiers du Nord ont indiqué avoir été mobilisés sur un millier d'interventions dans la nuit de dimanche à lundi, notamment pour des chutes d'arbres ou de câbles électriques et des toitures arrachées sous la force du vent, mais aucune victime n'est à déplorer.

Près de 130.000 foyers étaient privés d'électricité lundi matin en raison de la tempête, a indiqué à l'AFP le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis. Les régions les plus touchées sont la Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, le Grand Est, l'Ile-de-France et le Centre. "Nos équipes sont sur le terrain pour faire le point sur la situation", a précisé Enedis.

L'ensemble du Nord de la France restait lundi matin en vigilance orange pour vents violents, selon Météo France qui a relevé dans la nuit des rafales allant jusqu'à 139 km/h au Cap Gris-Nez (Pas-de-Calais).

Après avoir balayé le tiers nord de la France, la tempête Ciara a poursuivi dans la nuit sa progression vers l'est, tandis qu'en Corse des rafales de vent à 200 km/h sont redoutées pour la nuit prochaine.

Ju. M. avec AFP