BFMTV

Sonde spatiale Cassini: les images les plus nettes de Titan à ce jour

Six images infrarouges de Titan ont été capturées par la sonde Cassini après 13 ans d'explorations.

Six images infrarouges de Titan ont été capturées par la sonde Cassini après 13 ans d'explorations. - HO / NASA / AFP

Selon la NASA, cette collection d'images est de loin la meilleure représentation de la lune Titan, s'il nous était possible de l'observer à l'oeil nu.

Les six images infrarouges de Titan qui ont été capturées par la sonde spatiale Cassini sont les prises de vues les plus claires de la surface de cette "lune glacée" produites jusqu'à présent, selon la NASA.

Cassini a fait son "Grand Final" comme l'appelle l'agence spatiale américaine. Le 15 septembre 2017, elle s'est écrasée sur Saturne, la planète pour laquelle elle a été conçue. Cette gigantesque masse d'hydrogène et d'hélium, entourée de ses mythiques anneaux, est devenu le cimetière de l'engin spatial, après 13 ans de bons et loyaux services. 

Cassini avait dû mettre un terme à sa mission, faute de carburant. Mais également pour ne pas menacer l'intégrité du système saturnien.

La surface de la lune Titan est difficile à observer 

L'ensemble des vues sont le fruit de récolte minutieuses de 13 années de données, elles-mêmes acquises par l'instrument VIMS (Visual and Infrared Mapping Spectrometer), un imageur spectral visible et infrarouge, présent à bord de la sonde spatiale Cassini, explique la NASA. 

Les données récupérées par VIMS permettent notamment de déterminer la composition atmosphérique et minéralogique de la planète Saturne. 

La NASA précise qu'il est difficile d'observer la surface de Titan, en raison de la brume qui entoure la lune. "C'est principalement parce que de petites particules appelées aérosols, (présentes) dans la haute atmosphère de Titan dispersent fortement la lumière", décrit l'agence spatiale sur son site.

C'est là que l'instrument VIMS a joué un rôle primordial, en "séparant la brume pour obtenir des images claires de la surface de Titan". La NASA précise que réaliser "des mosaïques d'images VIMS de Titan a toujours été un défi car les données ont été obtenues (...) avec différentes conditions atmosphériques". 

Mais "des analyses laborieuses et détaillées des données, ainsi qu'un traitement manuel des mosaïques", ont permis d'obtenir cet ensemble unique de six images. 

Une surface complexe imager grâce à l'instrument VIMS

Ces prises de vues laissent apparaître une surface très complexe de la lune Titan.

"Arborant une myriade de caractéristiques géologiques et d'unités de composition", explique l'agence américaine. "L'instrument VIMS a ouvert la voie à de futurs instruments infrarouges capables d'imager Titan dans une résolution très élevée, révélant des caractéristiques qui n'étaient pas détectables avec Cassini". 

Treize ans de mission en orbite autour de la géante gazeuse

Pendant ses 13 années de mission, Cassini aura couvert environ la moitié de l'orbite complète de Saturne autour du soleil, qui dure 29 ans. Cela lui a permis de faire des observations pendant deux saisons sur Titan, ce qui peut apporter d'importants éclairages sur le passé et le futur de la Terre, estiment les planétologues. 

Durant sa longue mission autour de la géante gazeuse, Cassini a permis de faire d'importantes découvertes, comme des mers de méthane liquide sur Titan et l'existence d'un vaste océan d'eau salée sous la surface glacée d'Encelade, une petite lune saturnienne.

N.Ga.