BFMTV

Revenu sur terre, Thomas Pesquet a déjà un agenda serré

Oleg Novitzky et Thomas Pesquet

Oleg Novitzky et Thomas Pesquet - Handout / EUROPEAN SPACE AGENCY / AFP

Après son retour sur Terre, Thomas Pesquet va devoir satisfaire les obligations d'un calendrier professionnel et médical chargé.

A son arrivée sur Terre, ce vendredi, Thomas Pesquet n'a pas seulement retrouvé la pesanteur. Il a également retrouvé un lot d'impératifs et de rendez-vous. Dans la soirée, après une cérémonie donnée en son honneur, et en celui de son collègue Oleg Novitsky, à Karaganda, au Kazakhstan, il doit s'envoler à bord d'un nouvel appareil. "Ils prendront ensuite un avion médicalisé direction Cologne en Allemagne", a indiqué Julia Delage, notre reporter sur place. 

Un bref moment d'intimité avant une batterie d'examens

C'est aux alentours de 3h10, heure française, qu'il devrait atterrir à Cologne. Notre journaliste Fabien Crombé nous a donné le profil de ses premières minutes en terres allemandes.

"D’abord, à son arrivée, sa compagne va monter dans l’avion pour qu’ils aient un petit moment enfin ensemble. Direction, ensuite le laboratoire du Centre européen des astronautes qui s’occupe de préparer et de recevoir médicalement tous les astronautes européens. C’est là qu’il va passer sa première nuit, qu’il va dormir pour la première fois en six mois à l’horizontale et non plus à la verticale. Il va ressentir le poids de son corps. Soit on dort très mal, soit on écrase parce que ça a été physiquement éprouvant ce retour", a-t-il expliqué. 

Un volet politique

C'est à partir de ce moment-là que la batterie d'examens va commencer: "On va lui faire une biopsie, on va lui prélever son muscle de la jambe et puis il va avoir des examens, analyses d’urine, de sang, et ça va durer comme ça plusieurs semaines", a poursuivi Fabien Crombé. Ce séjour en observation n'aura qu'un temps, et même qu'une nuit. "Si tout se passe bien, après cette première nuit, il aura un appartement à Cologne et il fera des allers-retours pour continuer à être examiné par des médecins ici", a conclu le journaliste. 

Durant cette période, il attaquera le versant politique de son programme. "Je vais, si son état le permet, essayer de le rencontrer le 9 juin lors d’un déplacement à Cologne", a ainsi confié à notre antenne la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal, sur notre antenne. Enfin, le 19 juin, il se rendra au Salon du Bourget et y rencontrera Emmanuel Macron. 

Robin Verner