BFMTV

Qu'est-ce qu'un "accident vasculaire ischémique", comme celui dont a été victime Catherine Deneuve?

La famille de la comédienne a précisé que son accident vasculaire ischémique était "très limité et donc réversible". L'actrice a tout de même été hospitalisée et doit "prendre quelque temps de repos".

Catherine Deneuve a été hospitalisée dans la nuit de mardi à mercredi, ses proches faisant état d'un "coup de fatigue" dû à "un emploi du temps surchargé". Plus exactement, la comédienne de 76 ans a été victime d'un "accident vasculaire ischémique", a expliqué sa famille à l'AFP. Un nom qui désigne en réalité une forme d'AVC.

Un accident vasculaire ischémique, qui caractérise environ 80% des AVC selon l'Assurance maladie, se produit lorsque "l'arrêt de la circulation du sang est dû à la présence d'un caillot qui bouche une artère à destination du cerveau". Les cellules de la zone cérébrale touchée sont alors privées d'oxygène. Mais il n'y a pas de rupture d'artère, comme cela est le cas lors d'un AVC hémorragique.

Un AVC ischémique souvent lié à l'accumulation de cholestérol sur les parois des artères. Cette graisse va ensuite se solidifier et conduire à la formation d'un caillot. Il arrive que le caillot se forme dans le cœur, et que le sang le transporte ensuite vers le cerveau.

Une prise en charge rapide nécessaire

L'AVC ischémique peut se traduire par une faiblesse des muscles, une paralysie, un manque de sensation d'un côté du corps, des troubles de l'élocution ou de la vision, des étourdissements ou encore une perte d'équilibre et de coordination.

Dans l'hypothèse la moins grave, il pourrait s'agir d'un accident ischémique transitoire (AIT), forme passagère d'AVC, là aussi causé par l'interruption de la circulation sanguine qui prive d'oxygène les zones du cerveau touchées.

Dans le cas de l'AIT, les symptômes durent en général moins d'une heure avant de disparaître, mais cela reste néanmoins une vraie urgence, qu'il ne faut surtout pas négliger: en effet, un AIT doit être pris en charge rapidement car il augmente considérablement les risques de faire un AVC dans les jours qui suivent, avec là potentiellement des séquelles nécessitant une prise en charge de longue durée.

Un AVC "très limité et donc réversible"

La famille de Catherine Deneuve a précisé à l'AFP que son accident vasculaire ischémique était "très limité et donc réversible". L'actrice, qui enchaîne les projets et les tournages, n'a apparemment pas de déficit moteur mais a tout de même été hospitalisée et doit "prendre quelque temps de repos". La comédienne ne devrait cependant pas garder de séquelles de cette mésaventure, estime un neurologue interrogé par RTL.

À noter que Catherine Deneuve a rapidement pu être prise en charge au moment de son AVC ischémique puisqu'elle se trouvait déjà dans un hôpital, sur le tournage du nouveau film de la réalisatrice Emmanuelle Bercot, De son vivant. Elle y interprète la mère de Benoît Magimel, atteint d'un cancer. 

Juliette Mitoyen avec AFP