BFMTV

Plus d'un milliard d'êtres humains vivent sans électricité

En 20 ans, 1,7 milliard de personnes ont eu accès à l'électricé, mais la population mondiale a dans un même temps augmenté de 1,6 milliard (photo d'illustration).

En 20 ans, 1,7 milliard de personnes ont eu accès à l'électricé, mais la population mondiale a dans un même temps augmenté de 1,6 milliard (photo d'illustration). - -

Un rapport de la Banque mondiale et de l'Agence internationale de l'énergie montre qu'en 20 ans, l'accès à l'électricité dans le monde a à peine plus augmenté que la croissance de la population globale.

Environ 1,2 milliard d'individus vivent sans électricité dans le monde, et la part des énergies renouvelables dans la consommation mondiale n'a que peu augmenté en vingt ans, a pointé un rapport publié mardi et co-dirigé par la Banque mondiale (BM) et l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Des progrès modestes ont été enregistrés depuis 1990 sur l'accès à l'électricité (...), sur la hausse de la part des énergies renouvelables et sur l'amélioration de l'efficacité énergétique", a indiqué la Banque mondiale dans un communiqué.

Objectif 100% en 2030

Entre 1990 et 2010, le pourcentage des personnes privées d'électricité dans le monde a certes reculé de 24% à 17%, mais l'amélioration reste insuffisante.

Pendant cette période, 1,7 milliard de personnes ont eu pour la première fois accès à l'électricité. Mais, selon le rapport, c'est à peine plus que la croissance de la population mondiale (+1,6 milliard) au cours de ces vingt années.

"Le rythme de la progression devra doubler pour atteindre l'objectif de 100% d'ici à 2030", a souligné la Banque mondiale.

Accélérer le passage aux énergies renouvelables

En 2011, l'ONU a également fixé pour objectif de doubler la part des énergies renouvelables (éolien, solaire...) d'ici à 2030.

Dans ce sens, la Banque mondiale a exhorté les vingt pays qui consomment 80% de l'énergie mondiale (notamment les Etats-Unis et la Chine, qui en utilisent 40% à eux seuls) à "montrer la voie" et prendre des "mesures décisives" pour porter la part du renouvelable à 36% en 2030.

M. T. avec AFP