BFMTV

Paris: un futur quartier bientôt chauffé grâce à la chaleur des ordinateurs

Dans le 18e arrondissement de Paris, Porte de la Chapelle, un nouveau quartier est en train de sortir de terre avec la volonté de devenir un exemple en matière de consommation énergétique. Logements, bureaux, équipements scolaires seront chauffés grâce à la chaleur produite par un data center à proximité.

Le nouveau quartier de la porte de la Chapelle baptisé Chapelle International est en plein chantier. D'ici 2021, il accueillera des logements, des bureaux mais aussi une immense plateforme logistique ferroviaire.

Tous seront chauffés non pas au gaz ou à l'électricité mais grâce à une boucle de chaleur autonome alimentée par un data center, spécialement construit pour produire de l'énergie. Ces centres de données regroupe des serveurs de stockage à distance qui nécessitent d'être refroidis. Un refroidissement qui entraîne une production de chaleur, ensuite réutilisée pour tout le quartier.

"Ici ce que l'on voit, c'est un réseau de chaleur en construction, c'est-à-dire des tuyaux qui sont installés dans le sous-sol et qui vont véhiculer de la chaleur récupérée sur un data center", décrit Bruno Vinatier, directeur stratégie de la Compagnie parisienne de chauffage urbain. 

La chaleur est ensuite "montée en niveau de température grâce à des pompes à chaleur puis véhiculée jusqu'aux immeubles où elle va permettre de les chauffer et de faire de l'eau chaude sanitaire", poursuit-il.

900 logements concernés

Ainsi, cette chaufferie 2.0 fonctionnera à 50% avec des énergies renouvelables. En tout 900 logements, 30.000 m2 de bureaux, un gymnase, une crèche et une école seront ainsi alimentés en eau chaude. L'immense plateforme logistique ferroviaire sera elle aussi chauffée par ce biais.

 "On avait un besoin de chauffage qu'on avait intégré initialement et lorsque le projet de boucle de chaleur a été retenu pour l'ensemble du quartier, on a complètement adapté notre projet en termes de chauffage pour pouvoir intégrer la venue de cette boucle de chaleur dans le quartier", se réjouit Anne Delepierre, responsable Hygiène et sécurité du groupe Sogaris, gestionnaire du site. 

Propriété de la ville de Paris, le data center devrait entrer en service dès cet automne. Les futurs bâtiments y seront progressivement raccordés jusqu'à la livraison du quartier prévue dans quatre ans.
C. B avec Emmanuelle Lebon