BFMTV

Modification du trajet d'un convoi de déchets nucléaires

L'itinéraire du convoi ferroviaire transportant des déchets radioactifs de la France vers l'Allemagne a été modifié dans la nuit de vendredi à samedi face à la mobilisation des antinucléaires, selon le réseau Sortir du nucléaire. /Photo prise le 5 novembr

L'itinéraire du convoi ferroviaire transportant des déchets radioactifs de la France vers l'Allemagne a été modifié dans la nuit de vendredi à samedi face à la mobilisation des antinucléaires, selon le réseau Sortir du nucléaire. /Photo prise le 5 novembr - -

PARIS (Reuters) - L'itinéraire du convoi ferroviaire transportant des déchets radioactifs de la France vers l'Allemagne a été modifié dans la nuit...

PARIS (Reuters) - L'itinéraire du convoi ferroviaire transportant des déchets radioactifs de la France vers l'Allemagne a été modifié dans la nuit de vendredi à samedi face à la mobilisation des antinucléaires, affirme le réseau Sortir du nucléaire.

Le train, qui a quitté vendredi le terminal ferroviaire du groupe nucléaire français Areva à Valognes, dans la Manche, doit rallier Gorleben, dans le Land de Basse-Saxe.

Il devait prendre la direction du nord de la France jusqu'à Charleville via Valenciennes. Bloqué peu après son départ par des militants antinucléaires qui se sont attachés aux voies à l'aide de manchons en fer près de Caen, dans le Calvados, il a été dévié sur un axe Amiens-Reims-Metz, affirme Sortir du nucléaire.

"Face à la mobilisation massive des associations, et aux initiatives qui se multiplient depuis deux jours pour informer la population, le lobby nucléaire préfère encore une fois jouer la carte de l'opacité totale et choisit de détourner le train au dernier moment", dénonce Laura Hameaux, porte-parole du groupe dans un communiqué.

Selon Sortir du nucléaire, la radioactivité du train "représente deux fois celle dégagée par la catastrophe de Tchernobyl".

Mais Henri-Jacques Neau, directeur délégué de la branche transport d'Areva, a réfuté ces affirmations sur le degré de radioactivité du convoi.

Il s'agit du onzième convoi destiné à rapatrier en Allemagne des déchets vitrifiés après retraitement à l'usine de La Hague. Au total, douze convois sont prévus.

Peu avant 05h00, le convoi était signalé dans l'agglomération de Reims, précise Sortir du nucléaire qui diffuse sur internet des vidéos présentées comme des images du train.

Service France, édité par Henri-Pierre André