BFMTV
Sciences

Mayotte placée en alerte rouge avant le passage du cyclone Belna

Le préfet annonce que le département français va passer à partir de 16 heures en alerte rouge. Belna devrait passer à proximité des côtes aux alentours de 21 heures.

La préfecture de Mayotte a placé, ce dimanche en fin de matinée, le département français situé dans l'océan Indien en alerte rouge cyclonique, à quelques heures du passage du cyclone Belna.

Mise à l'abri de la population

Selon les dernières prévisions de Météo-France, Belna passera au plus près de Mayotte vers 21 heures (heure locale), et non à 19 heures comme cela était précédemment envisagé.

Les prévisionnistes, rapporte la préfecture, "constatent une légère intensification du système cyclonique", qui se trouvait à 15 heures à 160 km à l'est-nord-est de l'archipel, continuant de déplacer à la vitesse de 11km/h en direction du Sud Sud-Ouest.

"Depuis 50 ans, ce sera la troisième fois que Mayotte passera aussi près des effets d'un cyclone. Il devrait passer à 80 kilomètres à lest des côtes de Petites Terres. Mais la zone de vent la plus violente pourrait passer à 20 kilomètres", annonce-t-il.
"Avec la marge d'erreur, nous sommes exposées à des conséquences très sérieuses", ajoute-t-il.

Aéroport fermé 

En accord avec les maires, le préfet a décidé de "mettre à l'abri les populations qui sont exposées aux risques que nous allons connaître ces prochaines heures."

La police et les associations sont également mobilisées pour venir en aide à la population. "J'appelle les gens à écouter les instructions puisque j'ai pris un arrêté préfectoral pour évacuer les zones qui sont menacées", demande-t-il.

La préfecture a par ailleurs décidé dimanche matin la fermeture de l'aéroport, tandis que les barges qui relient par la mer la Grande et la Petite Terre ont cessé de circuler.

"Les mesures de confinement sont effectives, soyez TRES prudents", a tweeté à 16 heures Jean-François Colombet, préfet du 101e département français, alors que les services de l'Etat appellent les habitants à se mettre à l'abri et "ne sortir en aucun cas".

Constituer des réserves d'eau et de nourriture

L'île est exposée "à des conséquences très sérieuses", avait indiqué dans la matinée sur la chaîne Mayotte La 1ère le préfet Colombet, qui a en conséquence "décidé de mettre à l'abri toutes les populations qui sont exposées".

Les autorités demandent à la population de gagner un "abri sûr", de prévoir des "éléments de première nécessité", de "renforcer les ouvertures des habitations", ou encore de "constituer des réserves d'eau et de nourriture."

Quelque 256.000 personnes vivent à Mayotte, un archipel de 374 km2 devenu le 101e département français en 2011.

Nombre de Mahorais gardent le souvenir de Kamissi, le dernier cyclone passé à Mayotte, en avril 1984. À l'époque, l'habitat était majoritairement bâti en matière végétale. Il y avait eu un mort et d'importants dégâts matériels.

E.P avec AFP