BFMTV

Mars: un message caché déchiffré sur le parachute du robot Perseverance

Vue du parachute de Perseverance

Vue du parachute de Perseverance - AFP PHOTO /NASA/JPL-Caltech/HANDOUT

La NASA a défié les amateurs, ce lundi, en indiquant que le parachute du rover Perseverance portait un message secret. Les internautes n'ont pas tardé à découvrir qu'on pouvait lire la phrase "Dare mighty things" sur la toile en langage binaire.

"Parfois, on laisse des messages dans nos travaux dans l'espoir que d'autres les trouvent. Donc on vous invite tous à tenter votre chance et à nous soumettre vos propositions". Le défi lancé lundi par un membre de la NASA lors de la présentation de la vidéo de l'atterrissage du robot Perseverance sur Mars était limpide. Il a rapidement trouvé à qui parler, et les internautes la solution.

Quelques heures plus tard, Twitter et autres réseaux sociaux ou forums fourmillaient en effet de réponses. Et c'est un étudiant en informatique qui a livré la solution à cette énigme, expliquant avoir résolu le mystère avec son père. Les deux hommes ont découvert qu'on pouvait lire la phrase "Dare mighty things" sur la toile du parachute en langage binaire.

Un écho de 1899

Avant de savoir comment il est parvenu à trouver le résultat de l'énigme, on remarque que cette phrase a de profondes résonances dans l'histoire aérospatiale américaine, comme l'a détaillé le quotidien britannique The Guardian. Cette phrase, qu'on peut traduire par "Osez le sublime" ("mighty" signifie littéralement "puissant"), est le slogan du laboratoire Jet Propulsion de la NASA, qui a réalisé le gros du travail autour du rover Perseverance.

Elle prend racine dans la mémoire politique états-unienne. Lors d'un discours prononcé en avril 1899 devant le Hamilton Club de Chicago, le président américain, et Prix Nobel de la paix, Theodore Roosevelt avait ainsi lancé:

"Mieux vaut, et de loin, oser le sublime, remporter de glorieux triomphes, même si nous sommes bousculés par l'échec, que de rentrer dans le rang de ces tristes sires qui n'exultent jamais ni ne souffrent beaucoup car ils vivent dans un crépuscule gris qui ne connaît ni la victoire ni la défaite".

Plusieurs clins d'oeil

Quelques jours avant de solliciter la sagacité du public, la NASA avait déjà commencé à appuyer le clin d'oeil. Dans un tweet du compte officiel de l'odyssée de Perseverance, on pouvait lire: "Ce moment dont mon équipe a rêvé pendant tant d'années, à présent réalité. Osez le sublime".

Jeudi, Al Chen, responsable de l'opération, est revenu sur son succès et celui de son équipe de la NASA: "On se sent vraiment chanceux au bout du compte... de travailler dans un endroit avec des gens qui sont à la fois des ingénieurs et des personnes formidables, et d'oser le sublime ensemble".

Un message en langage binaire

On trouve l'explication technique de la découverte de ce slogan sur la toile du parachute dans Numerama. Le parachute est en fait divisé en quatre espaces: trois cercles concentriques et une bordure. Dans chacun des cercles, on remarque des colonnes. Les unes sont blanches, les autres rouges, les dernières blanches et rouges. Ces bandes de couleur ont d'ailleurs une utilité pratique qui excède le chiffrage d'un message: elles servent de repères lors de la diffusion en direct de l'atterrissage pour contrôler l'angle du parachute, son entortillement éventuel.

Les internautes ont attribué à chacune de ces deux couleurs un chiffre conformément au langage binaire: 1 pour le rouge, 0 pour le blanc. Ils ont ensuite subdivisé chaque cercle en des groupes de dix colonnes, ceux-ci désignant la position des lettres. Chaque cercle formant un mot, les plus astucieux ont donc composé la phrase en partant du premier cercle, c'est-à-dire de l'orbe le plus intérieur.

L'hommage aux soignants

La bordure extérieure de la toile, elle, présente une autre équation. Selon le Guardian, le langage binaire y recouvre le relevé suivant: 34°11' 58" N 118° 10'31" W, soit la géolocalisation du laboratoire Jet Propulsion de la NASA, maison-mère de Perseverance.

Le site du quotidien britannique note que le robot dépêché sur Mars est porteur de deux autres signes discrets. D'abord, il comporte des puces contenant 10,9 millions de textes ou propositions de noms envoyées à l'agence au moment où celle-ci cherchait à en choisir un pour son nouveau rover. Se trouve également sur le rover américain une assiette en aluminium où se dessine le caducée du dieu gréco-romain de la médecine Esculape (le même symbole que celui indiquant nos pharmacies) soutenant la Terre. Un hommage à l'action des soignants face aux ravages du Covid-19.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV