BFMTV

Le sida atteint des proportions alarmantes en Asie

La présence du virus HIV du sida atteint des proportions alarmantes chez les homosexuels et les bisexuels en Asie, en raison notamment de législations qui les stigmatisent et d'une carence des services sociaux, estime le Programme des Nations unies pour l

La présence du virus HIV du sida atteint des proportions alarmantes chez les homosexuels et les bisexuels en Asie, en raison notamment de législations qui les stigmatisent et d'une carence des services sociaux, estime le Programme des Nations unies pour l - -

HONG KONG - La présence du virus HIV du sida atteint des proportions alarmantes chez les homosexuels et les bisexuels en Asie, en raison notamment de...

HONG KONG (Reuters) - La présence du virus HIV du sida atteint des proportions alarmantes chez les homosexuels et les bisexuels en Asie, en raison notamment de législations qui les stigmatisent et d'une carence des services sociaux, estime le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

La situation pourrait s'aggraver si les pays concernés ne modifient pas leurs lois criminalisant, pour 19 de 48 d'entre eux, les rapports entre hommes adultes, et interdisant le travestissement, estime un rapport du Pnud, qui évoque des atteintes aux droits de l'homme.

"Même là où il n'y a pas d'infractions spécifiques pour les rapports entre hommes, les transsexuels sont victimes d'abus de la part de la police et d'autres infractions liées à l'ordre public, le vagabondage, la prostitution et l'obscénité", souligne le document du département de la santé masculine en Asie du Pnud.

Ce rapport, compilé en liaison avec le Centre de législations comparées de l'université de Hong Kong, note que la présence du VIH est en hausse parmi les homosexuels et bisexuels dans de nombreux pays asiatiques.

Ainsi, à Bangkok, il atteint 29,3%, contre 1,4% dans la population moyenne thaïlandaise, et à Bombay 17%, contre 0,36% pour le reste de l'Inde.

Plus de 90% des homosexuels et bisexuels asiatiques n'ont pas accès aux services médicaux de prévention, notamment en raison de la discrimination.

"L'efficacité de la réponse au HIV ne dépend pas seulement du degré de prévention, de traitement et de soins, mais aussi de l'environnement social et légal", souligne le rapport.

Tan Ee Lyn, Marc Delteil pour le service français, édité par Gilles Trequesser