BFMTV

La musique triste rend heureux, selon une étude

La musique triste aurait un effet cathartique et permettrait de réguler les émotions.

La musique triste aurait un effet cathartique et permettrait de réguler les émotions. - Lemonjenny - Flickr

Une étude publiée par deux chercheurs de l’Université libre de Berlin explore l’impact de la musique triste sur les auditeurs. Le résultat est surprenant: elle provoque du bien-être.

La dépression ne guette pas tous les amateurs de musique triste. Au contraire, écouter les morceaux les plus déchirants provoquerait des effets positifs. Une conclusion paradoxale a laquelle sont parvenus deux chercheurs, en étudiant les relations entre musique et émotions.

L’étude de l'Université libre de Berlin part de questions simples: pourquoi les gens apprécient-ils la musique triste, et pourquoi veulent-ils en écouter? Au total, 722 personnes du monde entier ont participé à l’enquête et ont été questionnées à partir d'une liste de titres choisis par les scientifiques. Après écoute, il ressort que la musique triste apporte "un large éventail d’émotions complexes et partiellement positives, comme la nostalgie, l’apaisement, la tendresse, la transcendance, et l’émerveillement". La nostalgie est l’émotion la plus souvent évoquée.

Un régulateur de mauvaise humeur

Les scientifiques veulent y voir un effet cathartique: "La musique triste a un potentiel pour réguler la mauvaise humeur et les émotions tout comme provoquer du réconfort". L’effet réconfortant n’appartiendrait qu’à la musique triste, contrairement à la musique joyeuse. Parmi les titres écoutés pendant l’étude, les auteurs avaient exclu les morceaux avec des paroles pour ne pas laisser le texte influencer le résultat. Au top des morceaux tristes plébiscités, la Sonate au Clair de lune de Beethoven, devant l’Adagio pour cordes de Samuel Barber. 

Dans la liste, une cinquantaine de morceaux en tout, figuraient des titres de tous les styles allant de Bach à Metallica.

Carole Blanchard