BFMTV

La comète NEOWISE est en ce moment visible à l’œil nu: comment l'observer?

La comète NEOWISE dans le ciel.

La comète NEOWISE dans le ciel. - Image Twitter "Weatherandsky", diffusé sur Global News

La comète C/2020 F3, rebaptisée NEOWISE du nom du télescope qui l'a repérée le premier, traverse le ciel à l'aube. Sa luminosité est forte, mais sa contemplation implique de suivre quelques règles.

En parlant de la comète, on en voit la queue. La comète C/2020 F3, surnommée NEOWISE du nom du télescope spatial de la Nasa qui l'a découverte à 525 kilomètres de la Terre en fouillant le ciel le 27 mars dernier, est bien visible en ce mois de juillet, ainsi que sa traîne.

Sa luminosité a été jaugée à une magnitude de 1,5, un indice qui indique une intensité d'autant plus forte que le chiffre annoncé est bas. Mais pour bien profiter du spectacle, il convient de respecter quelques règles tout de même.

Le site Earth Sky a ramené sa science à ce propos dimanche: "Certains observateurs chevronnés ont dit que - une fois qu'on l'avait repérée avec des jumelles - il était possible de les retirer et de voir la comète à l'œil nu".

En revanche, l'accessoire semble indispensable pour suivre la course de la queue de l'astre. Il faut dire que cette partie est très volatile, comme l'a raconté Sciences et Avenir.

Du cocher au lynx

Lorsque celle-ci passe au plus près du soleil - le 3 juillet dernier en l'occurrence, maintenant cependant la distance respectueuse de 43,4 millions de kilomètres vis-à-vis de l'étoile -, sa surface de glaces subit une sublimation. En d'autres termes, de solides, ses glaces deviennent gazeuses. Gaz et poussières s'éparpillent alors et forment la queue de la comète.

Si on sait ce que l'on regarde, et comment le faire, encore faut-il être raccord quant au "quand". C'est pour le moment peu avant l'aube qu'on peut tenter de la surprendre et ce, dans la direction Nord-Est.

Samedi, elle passera en revanche temporairement sous nos radars mais sera de nouveau visible à compter du 15 ou 16 juillet, quittant du même coup la constellation du Cocher pour celle du Lynx, en route vers la Grande Ourse. Il faudra en revanche ajuster le tir: après la mi-juillet, elle aura pris le chemin du Nord-Ouest et, surtout, se fera oiseau de nuit, ne prenant son envol qu'au crépuscule.

L'approche

Les 22 et 23 juillet, elle accomplira son approche la plus audacieuse de la Terre, dont elle demeurera toutefois séparée par 103 millions de kilomètres. Elle devrait alors s'offrir à la vue avec plus de netteté. Mais sans attendre cette date encore reculée, des amateurs ont déjà partagé quelques images de NEOWISE. La comète a par exemple sillonné les nuées surplombant Toronto.

Une superbe vision nous est venue de la Station spatiale internationale.

Un Américain séjournant actuellement dans l'Arizona a lui aussi publié ses clichés, précisant: "C'est facile de le voir à l'œil nu mais ça vaut son pesant d'or avec des jumelles. La dernière photo est la plus proche de l'échelle de ce qu'on voit à l' œil nu".

Un internaute l'a également aperçue illuminer la nuit finissante au-dessus de Villeurbanne.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV