BFMTV

L'astéroïde 2004 BL86, qui a frôlé la Terre lundi, possède une mini-lune

Les premières images de la Nasa de l'astéroïde 2004 LB86, qui a frôlé la Terre ce lundi, ont réservé une drôle de surprise aux scientifiques: ce dernier cachait en effet un mini-satellite avec lui, comparable à notre Lune.

Les premières images de la Nasa de l'astéroïde 2004 LB86, qui a frôlé la Terre ce lundi, ont réservé une drôle de surprise aux scientifiques: ce dernier cachait en effet un mini-satellite avec lui, comparable à notre Lune. - Nasa - JPL-Caltech

VIDÉO - Les premières images de la Nasa de l'astéroïde 2004 BL86, qui a frôlé la Terre ce lundi, ont réservé une drôle de surprise aux scientifiques: ce dernier cachait en effet un mini-satellite avec lui, comparable à notre Lune.

C'est un astre immense qui a dévoilé son secret qu'une fois au plus près de notre planète. L'astéroïde 2004 BL86, qui a frôlé la Terre ce lundi, a réservé une surprise aux astronautes et scientifiques de la Nasa: ils ont en effet pu constater que ce dernier possède sa propre lune.

A 1,2 million de kilomètres de la Terre

Un phénomène qui a pu être observé grâce aux images d'un radar de l'Agence spatiale américaine, qui ont été dévoilées ce mardi.

Cet astéroïde de 500 mètres de largeur - la taille de deux bateaux de croisière - est présenté comme le plus gros objet céleste à passer aussi près de notre planète.

Il a croisé la Terre au plus près à 17H19, heure de Paris, le 26 janvier à 1,2 million de kilomètres, soit une distance représentant 3,1 fois celle séparant notre planète de la Lune sans représenter de danger.

De retour d'ici deux cent ans

Son prochain passage près de notre planète se produira dans deux cent ans sans risque non plus de collision.

"Nous ne savons presque rien de cet astéroïde ce qui fait que nous pourrions avoir des surprises", avait dit avant le passage de l'astéroïde, Lance Benner, un scientifique du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa, responsable des observations de cet objet avec le radar Goldstone situé dans le désert des Mojaves en Californie.

De meilleures images attendues

"Quand nous recevrons les données du radar un jour après son survol de la Terre, nous aurons alors les premières images détaillées", avait-il expliqué.

Cet astéroïde a été découvert le 30 janvier 2004 par le télescope de Lincoln Near-Earth Asteroid Research (LINEAR) situé à White Sands au Nouveau-Mexique.

Rendez-vous en 2027

Le prochain objet céleste aussi volumineux à s'approcher aussi près de notre planète, appelé 1999 AN10, est attendu en 2027. La grande majorité des astéroïdes survolant la Terre sont de plus petite taille avec un diamètre variant de quinze à trente mètres.

Résidus de la formation du système solaire, de nombreux astéroïdes de différentes tailles circulent dans le voisinage terrestre. La Nasa a déjà identifié 95% des plus gros parmi ces objets célestes - ceux qui mesurent plus d'un kilomètre de diamètre -, dont un avait provoqué l'extinction des dinosaures il y a 65 millions d'années en s'écrasant sur la Terre.

Un rapport de l'inspecteur général de la Nasa publié en septembre dernier jugeait insuffisants les efforts de l'agence pour traquer ces astéroïdes potentiellement dangereux et élaborer des stratégies de protection.

Jé. M. avec AFP