BFMTV

Jean-Louis Borloo veut le consensus sur le texte Grenelle II

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a appelé les députés au consensus sur le projet de loi Grenelle II alors que les partisans de l'énergie éolienne parlent d'un "arrêt de mort" pour cette activité. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier

Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a appelé les députés au consensus sur le projet de loi Grenelle II alors que les partisans de l'énergie éolienne parlent d'un "arrêt de mort" pour cette activité. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pélissier - -

PARIS - Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a appelé les députés au consensus sur le projet de loi Grenelle II à l'orée d'un débat...

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, a appelé les députés au consensus sur le projet de loi Grenelle II à l'orée d'un débat parlementaire qui s'annonce houleux à l'Assemblée nationale.

Les associations de défense de l'environnement estiment que le texte a été vidé de sa substance et les partisans de l'énergie éolienne parlent d'un "arrêt de mort" pour cette activité.

Les Verts ont prévenu qu'ils ne voteraient pas le texte si le gouvernement ne corrigeait pas le tir mais pour Jean-Louis Borloo, il faut que "l'écologie dépasse la petite querelle politicienne".

"Cela rehausserait l'ensemble des formations politiques de soutenir ce texte", a déclaré le ministre sur France 2.

"Il n'y pas de monde absolument parfait. Mon rêve à moi, c'était que l'écologie dépasse la petite querelle politicienne ou partisane. C'est ce qu'on a réussi pendant deux ans" depuis la concertation du Grenelle de l'environnement à l'automne 2008, a-t-il expliqué.

"On était vraiment hors du champ politicien. Est-ce que entre deux élections les réflexes politiques vont se poursuivre je ne sais pas (...) Est-ce qu'il y aura un consensus? Je le souhaite", a-t-il insisté.

"Il faudra bien réfléchir parce que dans quelques années, il y aura ceux qui ont soutenu cette rupture historique française (et les autres). D'un retard considérable on est en train de devenir les leaders européens sur ces sujets-là", a-t-il estimé.

Laure Bretton