BFMTV

Inondations dans le Var: le bilan s'alourdit à quatre morts

Le bilan s'est alourdi à quatre mort dans le Var, ce dimanche soir, après les inondations qui ont touché le département ce weekend.

Quatre personnes sont mortes dans le Var, après les inondations qui ont touché le département ce weekend, a-t-on appris ce dimanche soir auprès de la préfecture du Var. 

"Les services de sécurité et secours engagés sur les inondations dans le Var ont découvert, à Tanneron (83), deux corps sans vie et le véhicule du couple originaire de Grasse (06) porté disparu. Cette découverte porte le bilan des inondations à quatre personnes mortes dans le Var", peut-on lire dans le communiqué.

La voiture découverte au fond d'un ravin

Le couple de personnes âgées, originaire de Grasse, n'avait plus donné signe de vie depuis ce samedi 13 heures après avoir fait demi-tour en raison du blocage d'une route à Tanneron, une commune du Var voisine des Alpes-Maritimes.

Les deux personnes âgées "ont été retrouvées mortes dans leur voiture à la suite d'un effondrement de terrain et d'une coulée de boue", a précisé, ce dimanche soir sur notre plateau Pierre Dartout, préfet de la région Provence-Alpes-Côtes d'Azur.

Les pompiers ont précisé à BFMTV que la voiture des victimes se trouve dans un ravin à 800 mètres. Les conditions d'intervention étant très compliquées, les corps seront sortis du véhicule lundi matin.

Deux personnes toujours recherchées

Deux personnes sont encore portées disparues, "mais il y en a une dont on n'est pas sûr que sa disparition soit due aux intempéries", a indiqué Pierre Dartout.

L'un des deux disparus est un homme de 77 ans. Le septuagénaire est sorti de chez lui sous de fortes pluies dans la nuit de vendredi à samedi à Saint-Antonin-du-Var.

Le préfet a confirmé que 1700 personnes ont été abritées dans les différents centres d'hébergement ouverts par les communes dans les deux départements. Il ne savait en revanche pas combien ont pu regagner leur domicile.

Pierre Dartout a souligné qu'il faut "toujours faire preuve de prudence lundi" car même si la décrue a commencé "elle n'est pas tout à fait achevée". Il faut notamment faire attention en se déplaçant dans les deux départements "en raison de poches d'eau qui peuvent se trouver sur les routes ou à certains endroits".
Clément Boutin