BFMTV

INFOGRAPHIE – Quels sont les phénomènes lunaires les plus rares?

La super lune de sang du 31 janvier 2018.

La super lune de sang du 31 janvier 2018. - Howard Ignatius / Flickr CC

Ce vendredi se conjuguent deux phénomènes lunaires: une éclipse totale de Lune et une "micro Lune". Le satellite sera alors à son apogée, le point le plus éloigné de la Terre, et mettra du temps à traverser l’ombre de la Terre. Une heure et quarante-trois minutes exactement: jamais une éclipse n’aura duré aussi longtemps depuis 1.700 ans.

Fin janvier, les médias du monde entier se sont enthousiasmés sur la "super Lune bleue de sang". Désormais, c’est l’exceptionnellement longue éclipse lunaire de ce vendredi qui embrase les foules. Mais ces phénomènes lunaires méritent-ils vraiment tant d’attention?

Une "super Lune" trois à quatre fois par an

Une "super Lune" se produit lorsque le satellite naturel de la Terre se trouve à son périgée, c'est-à-dire au plus près de notre planète. Elle apparaît alors plus grande et plus brillante qu’à son apogée, c'est-à-dire à son point le plus éloigné de la planète bleue.

Le cycle périgée/apogée se reproduit tous les mois. On parle de "super Lune" lorsque le moment du périgée correspond à celui de la pleine lune, offrant de magnifiques images. Il faudra attendre le 19 mars 2019 pour observer de nouveau une super Lune. Mais le phénomène se répétera à trois reprises durant l’année.

infog super lune
infog super lune © -

La "Lune de sang", une fois par an

Appelée aussi "Lune rousse", il s’agit en fait d’une éclipse totale de Lune. La planète bleue se place alors pile entre le Soleil et la Lune. Le satellite ne se retrouve cependant pas totalement plongé dans le noir. L'atmosphère terrestre agit comme un prisme et réfléchit une partie de la lumière du Soleil. Elle laisse cependant passer uniquement la couleur rouge, donnant à la Lune une allure sanglante.

Le Soleil, la Terre et la Lune ne sont parfaitement alignés qu’une fois par an environ, le reste du temps, l’éclipse n’est que partielle.

infog éclipse lune
infog éclipse lune © -

De rares combinaisons une même nuit

Ce 27 juillet, la Lune de sang coïncide avec l’apogée du satellite. Or, plus la Lune est loin de la Terre, plus l’éclipse est longue: le satellite met plus de temps pour franchir la zone d’ombre de la Terre. En tout, le phénomène durera 1h43.

La dernière fois que l’humanité a connu une éclipse aussi longue, c’était le 31 mai 318, il y a 1700 ans. Le phénomène est donc très rare, mais ne donnera pas d’aussi belles photographies que la super Lune de sang: le satellite sera tout petit dans le ciel.

La "Lune bleue", un faux phénomène astronomique

Il se passe 29,5 jours entre deux séquences de pleine Lune. Pendant une année, ce phénomène se reproduit donc en principe à 12 reprises, approximativement une par mois. Une Lune est dite "bleue" lorsqu’il s’agit de la deuxième dans un même mois. Cette année, comme la pleine Lune est arrivée le 2 janvier, il était logique que le mois de janvier compte une pleine Lune supplémentaire. Il ne s’agit que d’un hasard de calendrier. D’ailleurs, la "Lune bleue" n’a aucune incidence sur l’apparence de notre satellite naturel. Tous les trois ans, une année compte ainsi 13 séquences de pleine Lune, et non 12. C’était le cas en 2015, 2012 et 2009.

Emeline Gaube