BFMTV

Fuite à l'ISS: deux astronautes sortent leur boîte à outils

L'agence spatiale américaine (Nasa) a annoncé que l'équipage de l'ISS, composé de six personnes, avait détecté jeudi une fuite d'ammoniac

L'agence spatiale américaine (Nasa) a annoncé que l'équipage de l'ISS, composé de six personnes, avait détecté jeudi une fuite d'ammoniac - -

Deux astronautes sont sortis samedi dans l'espace pour remédier à une fuite grave détectée par l'équipage de la Station spatiale internationale.

L'heure est aux réparations. Deux astronautes américains, Tom Marshburn et Chris Cassidy, ont effectué samedi une sortie dans l'espace pour remédier à une fuite d'ammoniac détectée par l'équipage, selon des images de NASA TV.

La sortie, qui a débuté à 14h44 heure française, s'est achevée exactement cinq heures et demi plus tard. Mais au bout de trois heures à peine, les astronautes étaient déjà parvenus à remplacer la pompe défectueuse. Une heure plus tard, ils l'ont actionée et ont constaté après trente minutes aucun signe de fuite d'ammoniac.

L'agence spatiale américaine (Nasa) a annoncé que l'équipage de l'ISS, composé de six personnes, avait détecté jeudi une fuite d'ammoniac provenant d'un des systèmes de refroidissement. Une fuite qualifiée "d'anomalie très grave" par le chef du segment russe de l'ISS, Vladimir Soloviev. La Nasa avait toutefois précisé qu'elle ne faisait courir aucun danger aux astronautes ni à la Station.

Plusieurs semaines pour s'assurer du succès de l'opération

L'agence prévient toutefois qu'il "faudra surveiller la pompe plus longtemps pour déterminer si son remplacement a bien endigué la fuite", selon un communiqué.

Le directeur des vols de l'ISS, Joel Montalbano, a pour sa part relevé que les astronautes avaient effectué "un travail fantastique", mais qu'il "faudra des semaines, quatre ou cinq, peut-être plus, avant d'être surs à 100% sur un diagnostic".

Selon des spécialistes, cette 168e sortie dans l'espace est sans précédent parce qu'elle a été préparée dans un très bref délai.


A LIRE AUSSI:

>> Une fuite d'ammoniac menace l'ISS