BFMTV

Felix Baumgartner, sauteur de l’extrême

En 2003, équipé d'une aile en carbone, Félix Baumgartner traverse la Manche

En 2003, équipé d'une aile en carbone, Félix Baumgartner traverse la Manche - -

PORTRAIT - L'aventurier autrichien Félix Baumgartner va tenter de battre un record du monde en réalisant un saut à plus de 36 kilomètres d’altitude. Retour sur le parcours de ce casse-cou à l’esprit libre.

Félix Baumgartner pourrait tenter ce dimanche un saut exceptionnel en chute libre. Il embarquera depuis le Nouveau-Mexique dans une capsule reliée à un ballon rempli d’hélium qui l’emmènera à 36 kilomètres d’altitude. Equipé d’une combinaison pressurisée, il sautera dans le vide.

Un exploit dont BFMTV est partenaire et qui sera diffusé en direct sur BFMTV.com et BFMTV.

Son plongeon en chute libre durera 5 minutes, pendant lesquelles il franchira le mur du son. Il ira à la vitesse d’une balle de revolver. A 43 ans, l’autrichien n’en est pas à un exploit près.

Accro à l'adrénaline

L'année où Félix Baumgartner fait ses premiers pas, Neil Armstrong, lui, pose son pied sur la lune. Certaines choses ne relèvent pas du hasard. "J’ai toujours voulu voir le monde d’en haut" raconte-t-il. Il passe son temps à grimper aux arbres. 

Accro depuis toujours à l’adrénaline, il découvre l'ivresse de la chute libre. Il s’engage dans l’armée comme parachutiste. Mais Félix est décidemment un esprit libre, il supporte mal l’autorité, et se fait renvoyer. Il se consacre au base-jump, il sera sauteur de l'extrême.

Très vite, il fait parler de lui. De plus en plus haut, de plus en plus vite, de plus en plus loin. Félix enchaine les performances.

En 1999, il s’élance depuis les tours Petronas à Kuala Lumpur, à l’époque les plus hautes du monde . Il n’a pas l’autorisation de sauter. C’est déguisé en homme d‘affaires, sa voile cachée dans une mallette qu’il monte les 88 étages. Il est coutumier de ce genre de stratagèmes, qui nourrissent sa légende.

Etre un pionnier

Quelques mois plus tard, c'est d'une main du Christ Redempeur de Rio qu'il se laisse tomber. En 2003, équipé d'une aile en carbone, il traverse la Manche. L’homme qui chute se met à voler. Etre un pionnier, c'est ce qui le motive.

En 2007, il saute dans le Salon des esprits à Oman, la deuxième plus vaste grotte au monde. Quelques semaines après, il s'élance du plus haut gratte-ciel de Taiwan : 508 mètres, 5 secondes de chute libre.