BFMTV
Sciences

États-Unis: des algues tueuses de chiens prolifèrent dans les lacs

Phot d'illustration

Phot d'illustration - Joey Doll - Flickr - CC

Ces algues qui se répandent notamment à cause de l'augmentation des températures peuvent entraîner la mort des chiens en seulement une heure.

Du New York Times au Washington Post en passant par les journaux et chaînes de télévision régionaux, c'est une triste information qui fait la une de nombreux médias américains depuis plusieurs semaines. Ces derniers alertent sur la prolifération dans les lacs et autres points d'eau des États-Unis de dangereuses algues face auxquelles les chiens sont particulièrement vulnérables.

Présentes dans les 50 États américains

Début août, trois chiens sont morts en Caroline du Nord, quelques heures seulement après s'être baignés dans un lac infesté par ces algues toxiques d'une couleur bleu-vert, appelées "blooms" outre-Atlantique. Et les faits divers comme ceux-ci ne manquent pas, puisque ces algues ont été découvertes dans chacun des 50 États américains, comme l'explique CNN, que ce soit dans des lacs, des étangs, des rivières ou même des réservoirs d'eau. 

Récemment, c'est à New York que les autorités ont mis en garde contre la présence de cette algue tueuse de chiens. Elle s'est développée dans les étangs de Turtle Pond et Harlem Meer, en plein coeur de Central Park, ainsi que dans d'autres points d'eau de la ville, rapporte NBC New York.

Pourquoi ces algues sont-elles nocives pour les chiens?

Concrètement, les algues bleues qui prolifèrent aux États-Unis dans les eaux peu profondes contiennent une forte concentration de cyanobactéries. Pour produire de l'oxygène, ces dernières libèrent des toxines pouvant être mortelles. Les chiens sont particulièrement touchés puisque, contrairement aux humains, ils ont tendance à avaler beaucoup d'eau lors des baignades.

Chez nos compagnons à quatre pattes, les symptômes peuvent apparaître quinze minutes seulement après un contact avec de l'eau contaminée. Faiblesse généralisée, irritations, diarrhées, vomissements, paralysie respiratoire, convulsions... La mort du chien peut survenir en seulement une heure, comme en témoigne une malheureuse propriétaire dans le New York Times.

Des algues aussi présentes en France

Comme l'explique Slate, si ces algues ne viennent pas juste de faire leur apparition, leur nombre augmente depuis plusieurs années. Elles prolifèrent notamment en raison de l'augmentation des températures ainsi que des rejets de phosphate et de nitrate dans les eaux, deux nutriments dont ces algues se nourrissent. 

Les États-Unis ne sont pas le seul pays impacté par l'augmentation récente de ces algues bleues dans les lacs. Cet été, plus d'une dizaine de chiens sont en effet morts après s'être baignés dans le bassin de la Loire. Après des analyses, il a été confirmé que les cyanobactéries présentes dans les algues bleues étaient responsables. Depuis le début du mois d'août, une vigilance a ainsi été instaurée dans le Cher, l'Indre, le Loir-et-Cher, l'Indre-et-Loire et le Maine-et-Loire.

Juliette Mitoyen