BFMTV

Débris dans l'espace: une "corde nettoyeuse" à l'étude

Vue d'artiste des quelque 20.000 débris qui tournent sans fin dans le voisinage immédiat de la Terre.

Vue d'artiste des quelque 20.000 débris qui tournent sans fin dans le voisinage immédiat de la Terre. - -

Pour nettoyer l'espace des résidus de satellites, sondes et autres débris laissés dans l'orbite terrestre, des scientifiques japonais veulent tester une méthode inédite: une longe qui, par électromagnétisme, pourrait agréger ces déchets pour les rapporter ensuite dans l'atmosphère.

L'orbite de la Terre est une poubelle jonchée de débris qui sont l'oeuvre de l'homme. Dans l'espoir d'un grand ménage, des scientifiques japonais vont tester en février une méthode originale pour nettoyer l'espace de ces déchets, en les attirant magnétiquement dans l'atmosphère pour qu'ils s'y désintègrent.

Les chercheurs de l'agence spatiale japonaise (Jaxa) ont ainsi annoncé jeudi avoir développé une "longe électrodynamique", en gros une "corde" tressée de filins d'acier inoxydable et d'aluminium.

Le principe est le suivant: attacher cette longe à l'un des milliers de débris qui flottent dans l'espace autour de la Terre (satellites morts, étages de fusées largués...) pour les attirer magnétiquement dans l'atmosphère.

L'électricité générée par la longe en tournant dans le champ magnétique autour de la Terre devrait, espèrent les chercheurs japonais, ralentir les débris et les amener dans des orbites de plus en plus basses à chaque révolution, jusqu'à pénétrer dans l'atmosphère et s'y consumer.

20.000 débris à ramasser: un premier essai en 2015

"Cette expérience vise à contribuer aux recherches sur les méthodes pour nettoyer l'espace", a expliqué Masahiro Nohmi, professeur associé de l'Université Kagawa.

Le professeur Nohmi, qui travaille avec la Jaxa, a annoncé le lancement le 28 février d'un satellite développé par l'université et équipé de cette "longe". "Nous avons deux objectifs avec ce premier essai", a-t-il détaillé: "déployer en orbite une longe de 300 mètres et observer le transfert d'électricité".

L'accrochage effectif de ce filin à des détritus spatiaux ne se fera que lors de prochaines expériences. Un porte-parole de la Jaxa a de son côté annoncé que l'Agence ferait son propre essai en 2015.

On estime que plus de 20.000 débris divers tournent autour de la Terre à des altitudes situées entre 800 et 1.400 kilomètres de la surface du globe.

D. N. avec AFP